El Jadida : A quand la prise de conscience que la ville est réellement sinistrée ?

Alors que des principales destinations balnéaires mettent les bouchées doubles afin d’être prêtes pour la saison estivale 2022, comme chaque année à l’approche de la saison estivale, on a constaté que le mystère continue de planer sur les véritables raisons de la dégradation de cette belle plage d’El Jadida qui, à elle seule, attirait tant d’estivants avides de se rafraichir dans ses eaux calmes et si limpides et de profiter des promenades sur sa belle corniche.

La plage d’El Jadida a été complètement dévastée. Et les autorités communales qui devraient en assurer la gestion et veiller à sa protection, à la préservation de ses infrastructures et à la maintenance de sa propreté de manière continue, contribuent fortement à sa dégradation. Aucun effort n’a été constaté et aucune mobilisation notable n’a été enregistrée par les parties prenantes pour l’embellissement de cette plage et la maintenance de ses infrastructures, afin d’aider la ville à reprendre son ambiance festive d’été. A croire que cet espace est uniquement réservé à la baignade, alors que sous d’autres cieux, toute plage est un lieu de détente tout au long de l’année.

Ce qui est déconcertant, c’est de voir que, plus les années passent, et plus son état se dégrade, sans qu’aucun plan de réaménagement ne voie le jour.

Faute de nouvelles idées innovantes pour un réel réaménagement de la plage, ne peut-on pas, simplement penser à réhabiliter ses espaces de sport, de « casse-croute », qui contribuaient à la sauvegarde de la propreté et à éviter aux estivants de devoir ramener leur repas avec eux ?

Ne peut-on pas ré-ouvrir ses cabines qui ont été murées sans aucune raison apparente?

Ne peut-on pas réfléchir à l’aménagement d’un espace de détente et d’animation en lieu et place du célèbre café « Najmat Al Mohit » ?

Tous les espaces publics de la ville souffrent de l’absence d’entretien et de maintenance par manque de surveillance et de gardiennage.

Faut-il rappeler que les espaces publics de détente (parcs, plage, places publiques…) étaient constamment gardés par des agents des services municipaux ?

Ces hommes en assurait la surveillance 24H/24H, avant l’avènement de cette gestion déléguée, qui a, certes, été une expérience très réussie dans d’autres villes, mais qui n’a fait à El Jadida, qu’enfoncer le clou de la dégradation de la ville.

De grâce, rendez nous notre ville au moins telle qu’elle vous a été confiée !!!

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment