DERICHEBOURG, la pire société ayant eu à s’occuper des ordures de notre ville

eljadidah2.ordures

Par: Abdellah Hanbali

Depuis que nos élus ont eu l’ingénieuse idée de déléguer le ramassage des ordures à des sociétés privées, il est certain que la pire de toutes, ne peut être autre que : DERICHEBOURG.

Une société choisie dans des conditions obscures, puisqu’à ses débuts, et une fois le contrat signé, elle n’avait même pas le matériel nécessaire pour entamer sa mission. Il a fallu qu’elle le loue chez la société sortante : SEITA AL BEIDA.

Les sites électroniques de la ville, ont tous reçus à l’époque, des communiqués rassurants auprès de la population, à publier. Et comme quoi, ce contre temps ne saura durer et que le tout finira incessamment à entrer dans l’ordre.

Or, plusieurs années après et  au vu de l’état lamentable dans lequel se trouve cette ville, l’on peut se demander, sur quelle base cette société a pu s’octroyer ce marché ? Suivant quel cahier des charges ? Dans quelles conditions ?…

Parce qu’il n’y a qu’à voir l’état déplorable de cette ville, jadis médaillée d’or du royaume en terme de propreté, pour se demander à quoi  cela sert-il de continuer à foncer tête baissée et à adopter le même comportement, bien qu’il a depuis longtemps montré ses limites ?

En agissant de la sorte ; en ne s’accordant jamais une trêve pour évaluer le rendement et les  conséquences d’une  prise de décision (ou de sa non prise, c’est selon…), n’est ce pas, reconnaitre indirectement, notre incapacité à penser, notre incapacité à utiliser nos neurones et notre incapacité à faire mieux que l’existant ?

Et de fil à aiguille, n’est ce pas reconnaitre aussi, que nous habitants de cette ville, sommes des  immatures et des mineurs  toujours en état de dépendance ?

Parce qu’en n’étant même  pas censé  s’occuper convenablement du ramassage de ses ordures et en les délégant, quel qu’en soit le rendement, à des sociétés étrangères, pourvu qu’on puisse s’en  laver les mains et ne plus y avoir à s’en casser la tête, en quoi, peut-on  s’estimer fier d’un tel comportement ?

En quoi peut-on s’estimer fier en délégant aussi, la gestion de notre eau et notre électricité à des sociétés étrangères, comme cela se fait dans certaines grandes villes du royaume ?

Qui décide de la délégation de  ces marchés finalement et qui en tire les ficelles ?

En attendant de voir plus clair dans l’affaire DERICHEBOURG et les circonstances qui ont favorisé son choix, une enquête s’impose.

Le gouverneur d’El-Jadida se doit de faire  en sorte, que toute la lumière  soit faite sur ce dossier.

Parce que pour savoir s’il y a anguille sous roche dans ce dossier et pour en avoir le cœur net, seule une enquête neutre et impartiale est à même de mettre toute la lumière sur le dossier DERICHEBOURG.

Les habitants de cette ville ont suffisamment payé et en ont ras-le-bol d’être continuellement pris pour des dindons de la farce.  Il est temps que cela cesse.

ordures_6jdida

Related posts

One Thought to “DERICHEBOURG, la pire société ayant eu à s’occuper des ordures de notre ville”

  1. Carle

    Moi je ne sais pas si la Société Derichebourg est la pire des sociétés ce que je sais c’est qu’elle ne fait pas mieux que la précédente.De celà j’en ai la preuve et avec mes voisins de quartier un dossier bien documenté est actuellement en fin d’élaboration et va mettre au grand jour les manquements répétés à la législation de la collecte des ordures ménagères consigné dans le Dahir N°1-06-153 du 30 chaoual 1427 du 22 Novembre 2006(Bo N°5480 du 7 Décembre 2006).Vous saurez en temps et en heure le déroulement de cette affaire que nous avons bien l’intention de porter au plus haut niveau administratif afin que chacun prenne ses responsabilités et que les choses changent.Le 8 février 2016 nous avons personnellement avec mon épouse déposé un dossier accablant sur la collecte des ordures ménagères de notre quartier.Nous avons demandé un enregistrement de notre dossier ainsi que celui d’une copie ce qui fut fait.Je me suis déplacé à deux reprises à Essalam où j’ai rencontré la responsable de l’environnement ainsi qu’un responsable de mon quartier qui lui devait initier une réunion publique avec l’ensemble des habitants afin de trouver une solution à ces immondices quotidiens que nous subissions et que nous subissons toujours.Personnellement je n’ai jamais été contacté pour cette réunion.Je me suis même entendu dire au cours d’un de ces entretiens que le Maroc ce n’est pas la France,Je suis propriétaire d’un appartement je paie mes impôts sur le revenu et je paie les taxes communales, les taxes de services et à partir de ce moment là j’estime que ce service que je paie doit être rendu.Il ne l’est pas,le service est bâclé.Concernant la responsabilité de cette gabegie organisée, personnellement je me garderai bien d’incriminer qui que ce soit.En effet dans votre article vous parlez d’un cahier des charges, or celui-ci nous ne le connaissons pas.Ne le connaissant pas je ne sais pas quels sont les contraintes imposées à la société de collecte et savoir ainsi si celle-ci a les moyens de les respecter:en personnel,en matériels et en infrastructure.Je ne connais pas non plus les perspectives envisagées par la commune pour régler ce problème récurrent de la collecte des déchets.Ce que je sais au regard du Dahir de 2006 c’est que la commune ne fait pas respecter les lois inscrites dans le Dahir de 2006.Sur la délégation de service public et l’appel à des services extérieurs vous parlez même de ‘’société étrangères’j’imagine qu’il ne vous aura pas échappé que nous vivons dans un sytème mondialisé, il ne vous aura pas échappé non plus que le Royaume exporte certaines entreprises à l’extérieure, en Afrique par exemple. Ainsi en 2016, les filiales subsahariennes du groupe Attijariwafa Bank ont généré un résultat net de plus de 550 millions de dirhams, soit plus de 22 % des réalisations du groupe qui a annoncé le 3 mai 2018 la finalisation de l’acquisition de Barclays Egypt. .Maintenant si vous regardez la composition du conseil municipal vous voyez clairement que ce conseil est dirigé par des gens dont les partis politiques sont tournés vers l’économie de marché avec tout ce que celà implique comme politique économique et de développement des politiques pas toujours au service du plus grand nombre et où ce sont bien souvent les actionnaires qui profitent, le bien commun leur n’étant aujourd’hui qu’une petite variable d’ajustement.Maintenant permettez moi de souligner aussi la responsabilité de chacun d’entre nous.En effet derrière chez moi dans de belles résidences les propriétaires qui ne sont pas dans le besoin font faire par des petites mains des travaux d’élagage de leur palmier ou de leurs arbres fleuris.Les déchets sont jetés devant les habitations d’autres résidents alors que ceux-ci devraient au frais du propriétaire des dits palmiers être évacués par un porteur dans un endroit habilité à recevoir ces déchets.Les maçons jettent leurs gravats ,les électriciens, les plâtriers etc dans le premier espace public de proximité.Les containers n’ont pas de couvercles(arrachés par les clochards) chacun vient retourner les déchets, des vieilles chaussures, les bouteilles en plastique .Les plus pauvres les plus démunis se jettent sur des restants d’orange ,de carcasse de poulet.Les paresseux ceux qui viennent d’acheter un téléviseur ou une machine à laver se débarrassent sans vergogne des emballages de polystyrène sous les fenêtres de leur voisin, d’autres jettent sous les même fenêtres leur matelas pourris.Les bricoleurs à la petite semaine jettent leur bidon d’huile de voiture dans une parcelle de verdure n’ayant pas le courage de s’arrêrer à un garage pour faire recycler cette huile.Combien d’écoles, de collège d’administration publique collecte les cartouches d’encre, les piles usagées, le papier, le carton, combien?La responsabilité est aussi du côté des Djidis celles et ceux qui obligent chaque matin les employés, de la société de ramassage à ramasser leur déchets, leurs détritus jetés sur la voie publique comme un chien y dépose ses excréments.Ces hommes de la société de ramassage font un travail pénible dans des conditions difficiles, ils méritent mieux que le mépris affiché par beaucoup, oui beaucoup qui jettent leurs ordures n’importe où contraignant ces employés à ramasser les détritus de ces gens n’ayant pas beaucoup de considération pour la nature humaine.J’invite toutes celles et tout ceux qui en ont assez de ce foutoir,de ces ordures qui trainent partout à se réunir afin de développer une réplique, une stratégie commune pour faire cesser ce dysfonctionnement inadmissible qui est celui de la collecte des ordures ménagère.
    Carle

Répondre à Carle Annuler la réponse