Crève qui veut… Moi, je fête !

gateau-def

Par: Rachid HAMRARRAS

Certains se cherchent quelque chose à se mettre sous la dent pour tromper la famine qui les guette tel un oiseau de proies, d’autres tentent désespérément de trouver un toit pour se mettre à l’abri des intempéries ou des mauvais tours de la vie, d’autres encore, se cherchent un coin de pays où poser bagages et prendre racines. Pendant ce temps là, certaines personnes peinent à trouver en quoi ils peuvent dépenser leur incommensurable fortune. En effet, une famille des Émirats Arabes Unis a demandé à la célèbre créatrice de mode, Debbie Wingham qui compte à son actif la robe la plus chère au monde, de créer rien d’autre qu’un gâteau !

Le fameux gâteau en question a surclassé l’ancienne pièce maîtresse sucrée la plus chère du monde qui s’était vendue en 2013 à 32.4 million £ (soit, 64.8 millions $ canadiens).

Ce nouveau chef-d’œuvre a été conçu pour célébrer conjointement l’anniversaire et les fiançailles de la fille de la richissime famille. La création qui totalise 6 pieds de long, représente une passerelle de défilé de mode dans laquelle, les moindres détails ont été respectés. Les décorations, consommables, ressemblent à s’y méprendre aux véritables créations haute couture de Debbie Wingham.

Certaines figurines sont habillées de versions mangeables des tenues que la créatrice avait réalisée auparavant pour ce même client. Le souci du détail est très apparent, tout est reproduit pour ressembler le plus fidèlement possible aux pièces originales. Ainsi, on peut remarquer aux premiers rangs de l’assistance, les figurines arborant des sacs de designers de renommée, des souliers de grandes marques… La créatrice a même pensé aux gadgets indispensables des fashionistas, à savoir les smartphones et les tablettes !

Il a fallu 120Kg de fondant, 60kg de chocolat de modelage et des couleurs de plus de 80 tons différents utilisés selon la technique d’airbrush, pour la décoration de cette œuvre éphémère. La réalisation a duré quelques 1100 heures, surtout en travail de sculpture. Certaines composantes de décoration de ce gâteau, sont cependant du genre indigeste, on pourrait même facilement se casser les dents dessus. Il s’agit de pierres précieuses, utilisées pour rehausser l’éclat de l’œuvre. En effet, le gâteau est incrusté d’un diamant rose de 5.2 carat, d’un diamant jaune de 6.4 carat et de 15 autres diamants blancs de 5 carat chacun. À elles seules ces pierres précieuses totalisent la sommes de £ 30 millions (soit, 60 millions $ canadiens). S’ajoutent quelques 400 autres pierres moins nobles, de l’ordre du carat ou plus, comme des émeraudes, des améthystes…

Quant à la passerelle de défilé sertie de pierres, il semblerait que sa décoration ait nécessité quelques 75 diamants noirs de 3 carat chacun, 73 diamants blancs de 3 carats et 400 diamants blancs d’un carat chacun.

En faisant un rapide calcul mental, je n’ai pu m’empêcher de me demander combien de vies humaines auraient pu être sauvées de la famine, de la maladie, de la noyade…. avec la valeur d’une part de ce gâteau. Quant à la dent sucrée que je suis, et qui ne jure que par le chocolat noir à 90% de cacao (de préférence équitable), elle se demande si ce gâteau était réellement bon ? Aussi, je préfère m’en tenir à mes gâteaux fondants au chocolat noir, qui coûtent quelques dizaines de dollars et font le bonheur de ma famille et de mes amis, car ils sont fait avec amour pour être partagés et appréciés pour leur goût et non pour leur coût.

Related posts

Leave a Comment