COUPE DU TRÖNE : 1/16ème de finale : Match retour à huis clos : RCA-DHJ : (2-2) Les rajaouis quittent le terrain suite au but d’égalisation du DHJ

Par: Abdellatif Cherraf    cherraf

On ne peut commencer le commentaire de ce match, RCA-DHJ comme il se doit car il a connu une fin assez étrange ! L’arbitre désigné pour cette rencontre comptant pour le 1/16ème de la finale de la Coupe du Trône n’est autre que l’excellent et calme Khalid Nouni qui était assisté par Boubker Sina, Zakaria Brinsi et comme 4ème arbitre, Zine Alaoui Moncef.

DHJ.BADOU

 

Du début jusqu’à la fin, où plutôt jusqu’à ce but d’égalisation à la (90’) signé Oualid Azzaro (DHJ), l’arbitrage est subitement remis en question par les poulains de Rachid Taoussi qui n’ont pas cessé d’harceler et le 1er assistant et Anouni lui-même, pour annuler ce but jdidi !

Même quelques responsables ainsi que l’entraineur du RCA envahissent l’aire du jeu, tous voyaient rouge ! Nouni Khalid calmement les invita à regagner leur place et à ne plus dépasser la zone permise ! Mais Taoussi Rachid ne l’entendant pas d’une oreille complaisante, ordonna à ses joueurs de quitter le terrain alors qu’il restait le temps additionnel à jouer, quelques minutes où beaucoup de choses peuvent arriver…

Ainsi, quasiment tous les rajaouis entouraient l’assistant qui était appelé à refaire jouer la faute. Mais la véritable raison est que ce but disqualifie le RCA de la Coupe du Trône. Donc à quoi s’accrocher ? Si ce n’est à l’arbitrage à un moment fatidique du match  (90ème minute) où Azzaro fut le bourreau du RCA.

Un Raja qui devrait s’en prendre à lui-même puisqu’il a raté toute la première mi-temps où il n’était que son ombre. Pratiquement tous les joueurs avaient les jambes lourdes face aux jdidis qui ont raté d’autres occasions d’alourdir le score. Notamment via Nahnah, Azzaro, voire Hadraf.

Dès l’entame de la partie, les Doukkalis, motivés par l’absence du public (match à huis clos), et suite à la bonne impression laissée lors du match aller (1-1) à El-Jadida, se sont montrés dangereux à la 1er, 2ème, 3ème, 4ème minute du jeu et la 5ème fut la bonne où sur une belle action collective bien menée par Youcef Aguerdoum, Nahnah et Hadraf qui servit sur un plateau Wattara. Ce dernier d’un tir puissant foudroya Zniti (5’). La partie ne fait que démarrer… Et les Rajaouis avaient tout le temps de revenir sur la marque, et les Diffaiîs de l’alourdir, mais rien ne se passa durant toute la première mi-temps où le DHJ se montra plein de fraicheur et plus combatif…

De retour des vestiaires et alors qu’on croyait  le DHJ allant continuer son pressing et son jeu calme et clairvoyant, c’est le RCA qui s’est montré métamorphosé et plein d’envie de revenir sur le match. Quoique, Azzaro loupât à deux reprises l’occasion d’ajouter un second but (47 et 59’)… Et c’est entre ces deux opportunités, précisément à la (49’) que le RCA égalise suite à un corner qu’Askri manqua de dégager et que Hafidi égalise pour le RCA… Le même joueur, d’une glissade, précédant Aguerdoum, poussa le cuir au fond de la cage des jdidis (64’) suite à une passe lumineuse d’El Houasli. (2-1) en faveur du RCA qui jusqu’à la (89’) était qualifié pour les 8ème de finale ; et voilà que le DHJ remet les pendules à l’heure par le biais d’Azzaro (90’) suite à une balle arrêtée, exécutée rapidement par les poulains de Talib !

Ce but provoqua l’ire de Rachid Taoussi et des responsables du RCA qui décidèrent de quitter le terrain, comme déjà expliqué ! Sur ce, et après 8 minutes de discussion avec le staff technique et le capitaine du RCA qui ne voulaient rien savoir, Nouni siffla la fin du match, affirmant ainsi la qualification des Doukkalis… à moins que la commission chargée du corps d’arbitrage au sein de la fédé accouche d’un miracle pour le RCA !

 

Related posts

Leave a Comment