Coronavirus : Impact sur l’économie nationale

Dans le cadre des travaux de suivi des effets socio-économiques, le Haut-Commissariat au Plan a réalisé une enquête qualitative auprès des entreprises organisées dont l’objectif principal est d’évaluer l’impact immédiat de cette crise sur la situation des entreprises dans le Royaume.

Cette enquête a été réalisée sur un échantillon de 4000 entreprises organisées opérant dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de la construction, de l’énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers.

L’enquête réalisée par téléphone, a donc révélé que 57% des entreprises (correspondant à 142.000 unités) ont arrêté leurs activités au début du mois d’avril. Une contrainte d’interruption due à l’urgence sanitaire qui a eu pour effet la mise en chômage technique de 20% des salariés.

Il est à noter que 95% de ces entreprises ont dû suspendre temporairement leurs activités, et que 4,4% ont cessé leurs activités de manière définitive.Ces entreprises classées par catégorie, sont ainsi réparties :

–          les très petites entreprises (TPE) représentent 72%,

–          les petites et moyennes entreprises (PME) représentent 26%

–          les grandes entreprises (GE) représentent 2%

Les secteurs les plus touchés par cette crise sont:

–          L’hôtellerie et la restauration

–          Les industries textiles

–          Les industries métalliques et mécaniques

–          La construction

La pandémie a également eu un impact important sur l’emploi. Ainsi,  les secteurs les plus touchés en termes de réduction d’emplois durant cette période d’urgence sanitaire seraient principalement le secteur des services avec une réduction de 245.000 postes de travail, suivi du secteur de l’industrie avec une réduction de 195.000 postes, et le secteur de la construction avec une réduction de près de 170.000 postes d’emploi.

Il faut noter que les entreprises qui ont continué leurs activités de production durant cette période de crise représentent 43% du total des entreprises. La moitié d’entre elles (soit plus de 20%) ont dû réduire leur production afin de s’adapter aux conditions imposées par cette situation, la quasi-totalité de ces entreprises (81%) auraient réduit sa production de moitié.

Pour ce qui est des entreprises exportatrices, près de 67% d’entre elles auraient été impactées par la crise sanitaire. L’enquête révèle que 11% auraient arrêté définitivement leurs activités, que 55% seraient en arrêt temporaire, alors 33% d’entre elles auraient continué leurs activités mais ont dû réduire le volume de leur production.

Par ailleurs, plus de 133.000 emplois sur un total de 726.000 auraient été réduits au niveau du secteur exportateur, soit 18% de l’ensemble des emplois réduits tous secteurs d’activités confondus.

Des chiffres alarmants qui traduisent la crise économique et l’hécatombe des pertes qui en découle, et à laquelle le Royaume doit faire face afin de réduire ces dommages collatéraux causés par la pandémie.

Related posts

Leave a Comment