Coin des Poètes… Le temps, source prête à jaillir…Avec Moussa Ettalibi

temps

 

P322. Le temps, source prête à jaillir

 

Chers Amis Lecteurs et Lectrices,

La Notion du temps est certainement difficile à définir. Voici, à titre d’exemple, trois définitions proposées par trois dictionnaires et trois citations d’auteurs connus :

  1. Temps :dimension de l’Univers selon laquelle semble s’ordonner la succession irréversible des phénomènes (Dictionnaire Hachette 1992).
  2. Temps :milieu indéfini où paraissent se dérouler irréversiblement les existences dans leur changement (Dictionnaire Petit Robert 1981).
  3. Temps :mesure de la durée des phénomènes (Petit Larousse 1970).
  4. Temps : ce n’est point le temps qui manque, c’est nous qui lui manquons. Partage de midi, I, Mesa , Gallimard. Paul CLAUDEL (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
  5. Temps : le temps des hommes est de l’éternité pliée. La Machine infernale, Grasset. Jean COCTEAU (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963). Académie française, 1955
  6. Temps : le temps est un grand maître, il règle bien des choses. Sertorius, II, 4, Viriate. Pierre CORNEILLE (Rouen 1606-Paris 1684).

 

A mon humble avis, le temps est, à première vue, rattaché aux évènements de l’histoire où se succèdent le passé, le présent et le futur. Mais il peut aussi correspondre à plusieurs choses courantes de la vie comme les labours, la pluie, les semailles, les naissances, les décès, les saisons, le froid, la chaleur, la moisson, les transhumances, les tontes de moutons, les moussems, les fêtes, les anniversaires, les acquisitions de diverses natures, les prières, les aumônes, les activités scolaires et sportives, les loisirs et voyages, etc. Plusieurs domaines comme la linguistique, la mécanique, la musique, les sports, les activités théâtrales et/ou écologiques, etc., ont une touche temporelle. Finalement, le temps est revêtu de plusieurs attributs plus ou moins complexes où le subjectif est dominant.

 

Pour ces raisons, le concept du temps reste fortement lié à la philosophie (notion d’écoulement du temps), à la physique (équation-dimension), à l’astronomie (temps atomique, temps des éphémérides, temps universel, etc.,) et aux croyances religieuses (suivi de la lune).

 

Si l’on vient à l’écoulement du temps passant de la naissance à la mort, il sera nécessaire de réfléchir profondément sur le temps émergent ou mieux le temps productif dont l’impact est colossal à l’échelle de l’humanité au vu de toutes les interconnexions entre les divers êtres vivants. C’est pourquoi j’ai fait allusion aux temps durs dernièrement (http://eljadidascoop.com/coin-des-poetes-les-temps-sont-durs-avec-moussa-ettalibi/ ).

 

P322. Le temps, source prête à jaillir

Doit-on nourrir nos corps sans réfléchir ?

Ou doit-on soigner nos esprits et les enrichir ?

Notre mission sur terre n’est point de manger et courir

Mais de produire un « plus » sans trop discourir !

Cultivons l’esprit pour réussir avant de dépérir !

En se frottant au temps, il faut tenir et finir

Un long parcours bien que limitant le désir

De purifier la conscience avant de mourir !

Déjà court, le temps semble même se raccourcir !

Aura-t-on la patience et la chance de bien mûrir 

Dans cette historicité sans témoin pur et dur

Et cet espace généreux fait pour nous accueillir ?

Le temps si pressé et sans pitié semble nous fuir

Et nous laisser sur notre faim sans jouir !

Les douleurs qu’il nous fait subir et sentir

Gangrènent nos corps avant de partir !

Dans l’enclos difficile à entretenir,

Quelles mélodies aideront-elles à ralentir

La métamorphose des organes sensés agir

Au moment où tout tend à vieillir ?

A peine réveillés, on doit se préparer pour dormir !

La lune serait-elle en train de rétrécir ?

Sur terre, les plantes continueront-elles à fleurir ?

Aura-t-on l’occasion pour méditer et se recueillir ?

Nos fruits marqueront-ils sans bruit l’avenir ?

Leur recyclage permettra-t-il à la nature de refleurir

Et de répandre son parfum à mourir de plaisir

Pour que les êtres puissent plaire et rajeunir ?

Supposé linéaire, le temps passé, présent, futur,

Dont la locution est difficile à définir

Eu égard au point de commencer sans finir,

Est une source prête à jaillir sans jamais tarir !

Moussa Ettalibi, Dr Sci., Rabat le 19 mai 2019

Related posts

Leave a Comment