CAF : Demi-finale de la ligue des champions : match Retour : WAC : 5 AHLY : 2 « Les Widadis euphoriques mais le miracle a manqué à la liesse marocaine ! »

Par: Abdellatif Cherraf     cherraf

Emportés par une immense vague rouge en pleine capitale politique Rabat, les widadis de Casablanca n’ont pas déçu nonobstant leur naufrage en Egypte au match « Aller » sur la marque de (4-0) ! Personne ne pouvait où plutôt ne s’attendait à cette merveilleuse réplique des casablancais qui ont conquis les cœurs des marocains, suite à leur magnifique prestation face à la terrible équipe d’Ahly Zamalek, ou présumée telle, lors de cette belle soirée au complexe sportif de Rabat…

wac2

 Avantagée par leurs 4 buts, les Zamalkis ne pensaient qu’à limiter les dégâts car ils connaissaient bien l’orgueil marocain et le grand club du WAC, mais  ne s’attendaient sûrement pas  à devoir contrer un  tsunami widadi.

Cette belle formation remaniée en une semaine par le garçon de la maison, l’ex international Mohamed Souhail et le nouveau coach français, Sébastien Desabre sans oublier l’ex star du WAC Moussa Ndaw.

Faut-il rappeler que le WAC s’est présenté, lors du match « Aller » boiteux, puisque Zouhir Laâroubi est resté bloqué au Maroc pour des formalités administratives ! Un WAC qui venait aussi de se faire éliminer  de la Coupe du Trône par le relégué MAS…Et ne parlons pas de la formation alignée par John Toshack ce jour-là… !

Ces trois facteurs ont suffi pour faire couler le bateau WAC en Alexandrie… Une fois ces brèches colmatés par l’arrivée des trois mousquetaires ; Sébastien – Souhail – Ndaw, le bateau WAC a bien tangué sur sa vague (rouge), estimée à  plusieurs milliers de supporters qui ont fait le déplacement jusqu’à Rabat ! Le 12ème joueur a été au rendez-vous pour la cause Widadi, j’allais dire marocaine. C’est que durant cette belle soirée footballistique tous les marocains se sont glissés dans le maillot widadi pour pousser au maximum les joueurs marocains vers le succès synonyme d’une large victoire d’au moins 5 réalisation à rien !

Mission difficile mais pas impossible pour tous les hommes qui y ont cru … à commencer par les buteurs widadis ; William de la tête (13’) et du pied (45’), El Haddad d’un joli heading (20’), Fabrice Ondama d’une belle frappe de la godasse droite (56’) et de la transformation du pénalty (65’). Au total les 5 buts désirés, mais ça n’a pas suffît pour la réalisation du miracle tant espéré pour le WAC qui est, pour rappel, qualifié pour la prochaine Champion’s Ligue de la CAF.

L’inaccessible a été atteint par le WAC jusqu’à la fatidique 82ème minute où Stanley fit sauter en éclats tous les espoirs widadis en plantant le second but d’Ahly ! Son coéquipier Bassin Morsi, auparavant, marqua de la poitrine un ballon expédié puissamment par le même Stanley. Quel dommage pour le WAC qui vient de quitter la scène africaine, tête haute certes, mais un petit peu déçu de ne pas avoir décroché la qualification à la finale de la Champion’s ligue qui peut-être, lui a filé entre les godasses lors du match « Aller ».

wac3

      

 

Related posts

Leave a Comment