Azemmour expo de jeunes peintres

Par Driss Tahi

Azemmour se distingue à chaque fois que l’occasion le permet, à travers la créativité de ses enfants dans le domaine de la musique et les arts plastiques . Elle le prouve et s’impose surtout sans conteste avec le temps comme la ville des artistes peintres.

Aujourd’hui il s’agit de dix-huit peintres. Des cadets qui évoluent sur les traces de leurs aînés, en l’occurrence Al Azhar, Dibaji , Habouli et Rahoule , pour ne citer que ceux-là parmi les grands qui ne sont d’ailleurs plus à présenter , tant ils se sont illustrés par leur génie artistique et leur talent avait depuis longtemps dépassé les frontières.

Par les couleurs et les formes , les échanges enrichissants et les émotions débordantes dues aux retrouvailles , le ciel de cette ville mythique , flamboyant a éclairé de mille étincelles toute la région, grâce à l’exposition collective d’une pléiade de peintres, une palette d’artistes issus de cette ville dont plusieurs jeunes en herbe.

Lors d’une initiative louable attribuée à l’APAC (association provinciale des affaires culturelles) organisateur de l’événement en partenariat avec la direction de la culture , un souffle d’art a redonné le temps de ce vernissage un brin d’espoir aux peintres de la ville.

Le talent des artistes, des intellectuels et des créateurs en général et leur acharnement associés au vaccin sont capables de défier tous les virus et pourront ouvrir la porte à une reprise tant voulue et qui a déjà tellement perduré.

Il faut dire que rien ne résiste à la volonté des artistes et la beauté des toiles peintes avec passion , ni face aux rêves et aux images dessinées avec ferveur afin d’inspirer l’amour. C’est le message que semble vouloir nous transmettre les exposants et les responsables à travers cette sympathique manifestation qui s’est déroulée du 8 au 11 janvier , une date qui évoque le 78 ème anniversaire de la présentation du manifeste de l’indépendance.

Les amis de Hayat Choufani, de Hamza Mokhfi , Naima assyaghi…ont émerveillé par leur créativité les présents à la maison des jeunes qui a abrité ce magnifique bouquet d’artistes , où plusieurs styles se sont côtoyés dans une ambiance de parfaite cohésion. Certains parmi eux se sont déjà frayés un chemin dans le monde des plasticiens . Ils n’en sont d’ailleurs pas à leur première exposition , d’autres se recherchent et tentent de percer avec abnégation, en témoigne leurs oeuvres.

En marge de cette manifestation, un ouvrage dédié aux arts plastiques dans la ville ,intitulé  » l’art plastique à Azemour… » dont l’auteur est le journaliste Mohamed Essafa a été présenté et une lecture faite à son sujet par le critique d’art Chafik Ezougari .

Abdellatif El Bidouri président de l’Apac qui a dirigé les phases de cette manifestation artistique et culturelle , a exprimé son contentement quant à son succès et a souligné le respect des mesures sanitaires observées scrupuleusement par les participants.

Related posts

Leave a Comment