Al Botola : OCK-DHJ : (1-1) : 15ème journée : « LE CHOC DES DERNIERS A ACCOUCHE D’UN NUL »

dhj999

Par : Haj Abdellatif Cherraf

Que dire de deux grands clubs comme l’OCK et le DHJ dont l’objectif, aujourd’hui, n’est autre, que de sauver leur peau ?

Inutile de retourner le couteau dans la plaie mais rappelons qu’un OCK, à peine auréolé de la précieuse Coupe du Trône, ne cesse de dégringoler depuis, pour finir lanterne rouge aujourd’hui !

Et le DHJ ? Tous les jdidis sont au courant que le retour de Sellami a été décidé avec le comité, pour former une équipe jeune et aguerrie gans trois ans.

En bonus, l’entraineur a promis une 8ème place au  classement.

Mais à ce rythme, les deux clubs, mal classés et pratiquement tous deux bons derniers, souffrent énormément pour réaliser leurs objectifs respectifs, et qui ne sont autres que des classements honorables.

Et c’est à cause de ces départs ratés dans le championnat, que cette rencontre, ainsi que toutes  celles à venir, vont s’avérer de véritables matchs de barrages.

Vivement donc la trêve pour tout ce beau monde, dont les joueurs semblent incapables de suivre le rythme des matchs rapprochés, de notre Botola… « PRO ».

La preuve, tout au long du temps réglementaire,  Khouribguis, comme  jdidis, ont montré des signes de fatigue, conséquence des matchs de la 14ème journée jouées,  48 heures auparavant !

La première mi-temps se solda sur un score vierge. Elle fut marquée par quelques occasions timides de part et d’autre, mais les gardiens de but, se sont montrés vigilants. Il a fallu attendre la 69ème minute pour voir Kadi faucher Bazghoudi en pleine surface de réparation ! Bouchaib Lahrache n’hésita pas une seconde pour siffler le pénalty en faveur de l’OCK, que transforma de belle manière, Rachid Tiberkanine (70’).  (1-0) pour les locaux qui reçoivent à Berrechid !

dhj-ock

L’action qui amènera le penalty de l’OCK

Touchés dans leur amour propre, les poulains de Sellami ne tardèrent pas à égaliser à la (74’) suite à un  coup franc bien exécuté par Zakaria Hadraf. La défense dégagea en catastrophe vers Ouattara, qui décrocha ce qui ressembla à un centre-tir. La balle trouva la tête d’Adil Hasnaoui, qui d’un superbe plongeon, catapulta le cuir au fond des filets du gardien khouribgui, Bourkadi.

Alors qu’il restait 10 minutes dans la vie du match, on pensait que les deux équipes allaient se donner à fond pour essayer d’enlever les 3 points utiles pour s’éloigner de la zone dangereuse et chemin faisant sauver leur peau, mais ni l’une, ni l’autre n’a pu réaliser le vœu de ses supporters qui se sont déplacés, en grand nombre, de Khouribga et d’El-Jadida vers le stade de Berrechid.

                                              

Related posts

Leave a Comment