Al Botola : Grand Stade de Marrakech/ 23ème Journée : RCA : 1 ASFAR : 4 …..Match à huis clos « Les militaire rappellent à l’ordre le RCA »

Par; Haj Abdellatif Cherraf    cherraf

Le RCA de Casablanca, après un départ difficile, fait un retour tonitruant au championnat, mais voilà que, les militaires de l’ASFAR le rappellent à l’ordre en lui infligeant une bonne correction ! 

La preuve, ce large score de 4 buts à 1. Qu’est-il donc arrivé au grand club Rajaoui ?

FAR1

 Habitué, peut-être, à jouer avec son 12ème joueur expulsé par le bureau fédéral ! Habitué aussi à jouer, normalement un football, plus ou moins rapide avec de petites passes, un football classique dont les attaques sont construites de la ligne défensive, passent par le milieu du terrain et enfin les attaquants finissent le travail par des accélérations ponctuées  de débordements et de pénétrations dans la surface de préparation adverses. D’où le pénalty octroyé par l’arbitre de la rencontre,  Youssef Lahraoui à Babakonde que transforma de belle manière Issam Raqi (52’). Le ballon à gauche, le gardien à droite ! C’est tout ce qu’a fait de positif le RCA dans son mauvais match de la Botola. Exception faite par ce but d’Abdel Illah Hafidi, refusé pour hors-jeu… D’ailleurs, Rachid Taoussi déclara, à la fin de la partie, que ce RCA n’est pas le RCA et qu’il faut au plus vite oublier ce match et corriger ce qu’il faut corriger avant de conclure, qu’il y a des jours sans ! Quant à l’ex adjoint de Romao, l’actuel entraineur de l’ASFAR,  Abdelmalek Aziz, il déclara qu’il dédiait cette victoire à ses joueurs qui ont bien joué et qu’ils le méritent. Le public de l’ASFAR, mérite aussi cette victoire… Effectivement, les militaires ont bien joué face au RCA car ils avaient envie de gagner ce match pour améliorer leur classement et chemin faisant assurer leur maintien afin de terminer le championnat l’esprit tranquille…

Voilà c’est fait et de belle façon. Quatre buts, fruit d’un travail bien étudié par le nouvel entraineur de l’ASFAR et son adjoint Saâd Dahane…  Le miroir du match l’a bien montré. Les poulains d’Abdelmalek Aziz avaient comme consignes de faire le pressing dans le camp du RCA et de ne pas laisser les espaces aux rajaouis… Ce pressing a donné ses résultats puisque les rajaouis,  non habitués à de telles situations de jeu, étaient forcés de faire de longues balles, assez souvent interceptées par les  militaires et, illico presto, transformées en contres attaques  qui ont accouché de 4 buts signés respectivement le « loup » Ouchen 2buts (20’ et 30’), Bouchaib Soufiani (70’), à la limite d’hors-jeu, d’une tête ajustée met le ballon au fond des filets de Anas Zniti et à la (78’), suite au beau tir de loin de Anouar Youssef qui fit mouche malgré la belle détente d’Anas Znati !

rca

Dans l’ensemble ce fut un beau match où le public a manqué farouchement par la force des choses, le RCA sanctionné par la fédé… L’absence de Youcef Kadioui et Mohamed Aoual (RCA) a pesé sur la balance rajaoui. Sans ces garçons, le RCA souffre le martyr. Enfin, ce n’est pas une surprise car le RCA a perdu face à un grand club comme lui.

Related posts

Leave a Comment