Al Botola Elite « PRO »: MAS-MAT: (2-0) “Les tigres jaunes ont bouffé la colombe blanche”

 mas

Match des extrêmes, faut-il le rappeler ? Les tétouanis visent le sommet, les fassis cherchent à sauver leur peau de la chute à l’étage inférieur ! Que c’est triste de voir le grand club du Moghreb de Fès, lanterne rouge de la Botola. Son objectif, en ce moment, est de sortir de l’impasse. Comment faire, il n’a qu’une seule alternative ; venir à bout du MAT, tout de suite, les autres matches qui s’avèrent des barrages, on y pensera après. Donc pas droit à l’erreur… ça tout l’environnement du MAS l’a compris. En l’occurrence l’ex et le nouveau président et qui n’est autre que l’incontournable Ahmed El Mernissi ainsi que ses sbires et surtout le « pneu » de secours, le fidèle El Achhabi, voire le public mais ce dernier n’a pas répondu, en grande masse, malgré les portes grandes ouvertes du nouveau Complexe de Fès. Quelques 4 voire 5000 mordus sont venus supporter leur MAS de toujours ! Et ils avaient raison de le faire car leur équipe les a gratifié d’un bon spectacle, une victoire à la clé, de deux buts à rien… Et pourtant, les visiteurs ont bien entamé le match, on peut même dire qu’ils ont malmené les locaux durant pratiquement toute la première période où ils ratèrent moult occasions de buts. Leurs contres étaient souvent dangereux… Ceux des fassis n’ont pas aboutis à cause de l’absence d’un finisseur mais dans l’ensemble le jeu était ouvert et plaisant ; on sentait le but venir de part et d’autre mais ni le MAT, ni le MAS, n’a secoué les filets durant la première mi-temps…

De retour des vestiaires, les fassis se sont métamorphosés pour changer la donne. Et c’est eux qui annoncèrent la couleur dans une belle action collective qu’Achraf Bencherki n’a pas su concrétiser (47’)… à peine deux minutes s’écoulèrent, et voilà que le MAS ouvre la marque via l’ex joueur du MAT, Imad Ahmoud qui profita d’une balle mal négociée par un défenseur du MAT, pour la mettre dans la cage des visiteurs. Ce but, tant attendu fit exploser de joie le restreint public fassi… Suite à la liesse du 12ème joueur, le MAS récidiva par le biais d’Achraf  Bencherki, qui a alourdi le score d’une talonnade, dos au gardien ! Il faut le faire ! Alors que dire de l’ambiance… tout bonnement, pleine de gaité et de joie. Et comment, les poulains d’El Achhabi, une fois libérés dominèrent, en long et en large la deuxième période jusqu’au point de perturber les nordistes dont l’absence de leur ailier, Younes Belakhdar, a pesé sur la balance. L’expulsion  gratuite de krouch a aussi compliqué la tâche à Sergio Lobera qui épuisa ses changements mais en vain ! L’autre expulsion de Bencoujane (MAS) n’arrange pas les affaires du club fassi qui a besoin de tout son effectif pour sauver sa peau. Bouchaib Lahrach, avocat de son état, ne badine pas avec le règlement. Pour des gestes antisportifs, l’arbitre ne voit que du rouge. Voilà. Enfin, on peut dire que les tigres jaunes ont bouffé la colombe blanche. Ces derniers sont capables de sortir du pétrin. La preuve cette victoire sur la coriace équipe du MAT qui doit se mordre les doigts pour le couffin de buts ratés en première période.

Avant le point final, on ne peut laisser passer sous silence la saleté et la mauvaise maintenance du nouveau Complexe de Fès la spirituelle ! « ANADAFA MINA AL IMANE »

Related posts

Leave a Comment