Al Botola : 8ème journée : DHJ : 1 KACM : 0 « ENFIN, LA VICTOIRE POUR LE DHJ ! »

Par : Abdellatif Cherraf

Heureux, les Doukkalis le sont, suite à cette première victoire de la saison, après une traversée du désert. Jamal Staifi, l’éditorialiste sportif du journal arabophone « Al Massaa » est plus que comblé, car  avant, pendant et jusqu’au pénalty en faveur des jdidis,  il ne cessa de nous souffler que le DHJ allait gagner ce match ! Et pour cause, à chaque fois qu’il est là, au stade Al-Abdi, le DHJ gagne. On peut dire donc que c’est le porte bonheur du club doukkali, lui qui est originaire de Moulay Bouchaib Reddad. Souhaitons à cette fine plume,  en l’occasion,  beaucoup de réussite dans ce métier difficile et dur à endurer, avec tous ces organes de presse, que quelques pions  des différents partis politiques orchestrent à leur guise ! Fermons vite cette parenthèse et revenons au match.

dhj.kacm

Cette belle victoire du DHJ sur un KACM qui a fait un mauvais calcul en optant pour la sécurité, sans rien oser, espérant ainsi rentrer indemne à Marrakech ! Lui qui d’habitude  entame  la partie avec le DHJ à 100 à l’heure. Mais, comme à chaque fois, le KACM encaisse, à  contre-courant du jeu ! D’où cette crainte des marrakchis de jouer lentement mais sûrement pour ne pas prendre de but. On peut avancer que cette stratégie a bien marché jusqu’au moment, où l’arbitre siffla un pénalty indiscutable en faveur des jdidis, suite au fauchage, en pleine surface de réparation, de Anouar Jayed par Youssef Ayatti (40’)… Nahnah Ayoub le transforma de belle manière.

Ce but fit exploser de joie tous les Ultras, mêmes ceux du KACM qui allumèrent des fumigènes à la fumée rouge et noire tout en brandissant une longue banderole où il était écrit « il vaut mieux former les dirigeants que d’admettre un chiffon comme pharaon ! ». Du grabuge, peut-être au sein du bureau dirigeant du KACM ! Quant à celui du DHJ, il est aux anges ainsi que le staff technique, médical et le restreint public doukkali présent à cette rencontre.

Normal, cette joie est légitime car le déclic est enfin là… Pourvu  que ça continue, le DHJ, quoique rajeuni  à presque 70%, ne mérite vraiment pas la place qu’il occupe au classement ! Il faut souligner que les arbitres sont pour quelque chose. Comme l’arbitre de ce match, Ennouni Khalid, qui priva le DHJ d’un pénalty que tout ledhj.kacm1 monde a vu sauf lui et ses assistants ! On espère que le contrôleur de ce trio d’arbitrage, Abdelmajid  Kitabri, fera son boulot. Fauché par derrière, en pleine surface par Zoubairi El Mehdi,  Azaro  Oualid était plus que outré par l’indifférence de l’homme en noir (20’)! Piqués au vif, les poulains de Hicham Dmiai ont failli marquer le but égalisateur via la tête de Khalid Sekkat quatre minutes après. Le cuir frôla la transversale…Après la pause, les locaux se sont contentés de défendre et de tenter des contres attaques dont l’une fut ratée de peu par Azaro suite au centrage de Nahnah (64’). Réplique de Youssef Ayatti, mais son heading n’était pas cadré suite à un coup franc bien brossé par Sekkat (90’). Les 3 minutes de temps additionnel n’ont rien apporté de nouveau et c’est sur le score d’un but à rien, en faveur du DHJ que le match se termina. Durant cette rencontre, l’arbitre a distribué 3 cartons jaunes aux jdidis, Coulibali, Mohamed Hamami, Anouar Jayid et 1 au marrakchi Nelson Tavares.

 

Related posts

Leave a Comment