Al Botola : 30ème Journée : DHJ : 1 OCK : 3 «Par ce succès, l’OCK fête son maintien à El-Jadida ! »

Par : Abdellatif Cherraf    cherraf

Photos: Abdelkader Badou

L’OCK et le DHJ,  sponsorisés tous deux par le groupe OCP,  ont surpris plus d’un par leur comportement footballistique cette saison ! Et comment, habitués à jouer les premiers rôles dans la Botola Elite « PRO », les voilà, pratiquement à quelques journées de la fin du championnat en train de lutter pour sortir du bourbier du fond du classement.

dhj.ock

 Si le DHJ a fait le nécessaire en venant à bout du KACM à Marrakech lors de la mise à jour de la 23ème journée pour arracher les 3 points qui lui ont permis de sauver sa peau, l’OCK quant à lui, a souffert le martyre pour réaliser son maintien suite à sa victoire face au KAC lors de l’avant dernière journée…

Donc, une fois sauvés, les deux clubs, loin de la pression et la crainte de chuter en seconde division ; promettaient à leurs supporters respectifs un match de gala où la fête était de mise. Notamment, les Doukkalis qui n’ont plus montré quelque chose de bon sur le terrain. Et ce, depuis qu’ils ont assuré leur maintien ! Pire, ils n’ont plus gouté à la saveur de la victoire ! Par contre, ils ont battu le record en ligne droite en enregistrant 3 défaites d’affilée, respectivement face aux MAT, ASFAR et l’OCK…

Heureusement pour Talib et ses poulains que le rideau est tombé sur la Botola. Sauvés par le  gong comme dirait l’autre… C’est vrai que le DHJ comptait plusieurs absences dans ses rangs, entre autres, Nahnah, Hasnaoui, Jawad, Askri, Kadi et Agardoum mais ce n’est pas une excuse valable pour être carrément déconnecter de la partie ! Notamment en première mi-temps où le DHJ était « out ». D’ailleurs les  buts encaissés par le DHJ, signés Mohamed Askari (11’), Amine Taghzaoui et Rachid Tibarkanine, sont dûs  à la mésentente des défenseurs jdidis et des sorties irréfléchies du gardien Mehdi Meftah !

ock

Il a fallu ce 3ème but pour secouer les protégés d’Abdellatif El Moqtarid qui ont réussi à marquer le but d’honneur via Mamadou Nyang (75’) et même taper le poteau, une minute après par le biais d’un tir tendu de Coulibaly. Sans oublier les autres occasions ratées par Nyang et  Hadraf…

Finalement, on peut dire que les doukkalis ont manqué  de réussite et que le score ne reflète pas la physionomie du match, mais cela n’enlève en rien le succès des visiteurs.

Un DHJ qui voulait fêter son maintien at-home, mais le « destin » a décidé autrement, car ce sont  les Tétouanis et les Khouribguis qui sont venus faire la fête au stade Al-Abdi aux  dépends des doukkalis.

Mais ceci est, parait-il, loin d’être une surprise, car ne dit-on pas que les terres doukkalies sont hospitalières ? Aller, bon ramadan à toutes et à tous et  gardons le sourire.

dhj.ock1

 

Related posts

Leave a Comment