Al Botola : 24ème Journée HUSA : 5 KAC : 1 « Le Hassania cartonne le KAC dans un match fou, fou, fou !

Par: Haj Abdellatif Cherraf     cherraf

Dommage, quel dommage que le grand stade ne soit pas plein à craquer par le public gadiri, car il a vraiment une grande équipe de football qui peut prétendre au titre de champion du Maroc. Notamment cette saison où il y a beaucoup de prétendants et de beaux terrains. Cela suppose une lutte sans merci dans les normes du jeu et le respect mutuel. D’ailleurs, on compte de bons sifflets dans la Botola. La preuve par A+B, l’excellent arbitrage de Mohamed Nhaihe, l’arbitre qui dirigea ce  match fou, fou, par ses buts. Fou par ses gardiens. Fou par ses belles actions et combinaisons de jeu. Fou par son volume de jeu, un football de bonne facture. Fou par son score fleuve et inhabituel dans notre championnat…

husa

Vraiment ce match est prenant et beau à voir. S’il existe des derbys, des classico, ce HUSA-KAC est un classique à classer dans une vidéothèque parmi les grands films qu’on ne se lassera pas de voir et d’aimer montrer aux adeptes de ce sport roi qui est le football… La première mi-temps se solda sur la marque de 2 à rien en faveur des locaux. Les auteurs des buts sont ; Larki qui transforma d’un sang- froid, le pénalty (21’) octroyé par l’arbitre suite à la poussée du gardien Lagraouni sur l’avant- centre, Kone… Daoudi Jallal doubla la mise d’un beau paquet des 25m à la (44’)…Et dire que c’est les visiteurs qui prirent l’initiative en démarrant très fort par des attaques rapides et des contres, voulant d’emblée surprendre  les Soussis,  jusqu’au moment fatidique du pénalty. L’ouverture de la marque donna du punch aux locaux qui multiplièrent leurs assauts de tous les côtés. Le fruit ne tarda pas à venir et c’est sur le score de (2-0) en faveur des locaux que le referee envoya les joueurs aux vestiaires… Les visiteurs s’en voulaient pour les occasions ratées ! Auparavant, une minute de silence a été observée pour la récitation de la « Fatiha » à la mémoire de feus, Chaâbi et Marbouh Abdel Ali, respectivement, ex dirigeant et ex joueur au KAC… eljadidascoop présente ses sincères condoléances aux familles des défunts « Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons »…

kac2016-9

La seconde période, les poulains de Abdelhadi Sektioui, motivés à bloc par l’avantage des deux consécrations et le briefing de leur entraineur à la pause, démarrèrent à fond la caisse par une attaque ponctuée par un sprint, balle au pied du virevoltant Aouk qui d’un centre-tir, obligea le latéral gauche, Tourabi à commettre la faute de marquer contre son camp (51)’ ! Trois à rien, la facture devint infernale  pour les Kénitreens qui ont bien riposté par le fougueux Ayoub Gaâdaoui et l’arrière droit Tourabi  mais leurs tirs et coups de tête trouvèrent toujours le voltigeur gardien de l’HUSA, le jeune et grand Hicham El Majhad. Ce nom, il ne l’a pas volé ; il était vraiment Majhad ! Sur les 3 buts encaissés par le Hassania, 2 étaient refusés aux poulains de Samir Yaîch sur faute d’hors-jeu ; abstraction faite des opportunités loupées par le KAC… Et quand on rate, on peu encaisser, et à tout moment. Et ce qui devait arriver… arriva. Aouk, encore lui, déborde et centre sur la tête de Kone qui fait mouche (55’). Le restreint public d’Agadir était aux anges ; il faisait du bruit comme  mille. Son équipe grimpe à la 4ème place et son football au top niveau avec 4buts à la clé… Nonobstant ces buts, le KAC n’a pas manqué de marquer le but d’honneur par la tête de Mansour Aradji (79’), centrage d’El Meskini…à dix minutes du temps réglementaire, tout le monde pensait que la partie allait finir sur la marque de 4-1 sauf le signataire du 5ème but El Barkaoui qui, malgré la charge de Tourabi, trouva le culot de lober le remplaçant de Lagrouni, Hamza Hamhani (91’). Et c’est sur ce large score  de 5 à 1 que cette explication footballistique prit fin. On ne peut conclure ce chapitre sans dire chapeau bas à monsieur l’entraineur formateur de cette belle et performante équipe du Hassania d’Agadir et qui n’est autre que le fassi du Souss, Abdelhadi Sektiou.

Related posts

Leave a Comment