Al Botola : 12ème journée : DHJ : 2 CAK : 1 « DHJ, le bon outsider de la Botola !

Par: Abdellatif Cherraf   cherraf

Suite  à sa huitième victoire lors de la 12ème journée face au CAK. Le DHJ s’avère un bon outsider  de la Botola Elite « PRO ». Non pas comme un cheval noir comme on dit dans le jargon des turfistes, mais comme un cheval vert et blanc des Terres des Doukkala.  Bon pour le triple galop (3 matchs cette semaine) vers le sommet de la pyramide de la Botola. Aujourd’hui, plus que jamais, joueurs, staff technique, dirigeants voire  tous les responsables de la capitale des Doukkala sont conscients de l’importance du but escompté par les potentialités de l’unique club doukkali, section football, qui évolue en Elite « PRO ».

 dhj-khenifra1

 Comme, vous remarquez, je n’ai pas cité les ultras ni les associations des supporters   du DHJ pour la bonne raison que ces derniers ont disparu subitement de la scène sportive ! Le stade Al-Abdi parait triste sans eux et les joueurs souffrent énormément de ce manque d’adrénaline ! Heureusement qu’une poignée de fidèles chauffent le cœur  de cette sympathique équipe qui, au fil des matchs confirme son intention de ne pas lâcher le morceau et de croire en  ses moyens jusqu’au bout !

Avant ce match, DHJ-CAK, l’entraineur Abderrahim Talib et au nom des joueurs, le capitaine Zakaria Hadraf et le meneur de jeu Mohamed Ali Ba Maâmmer, déclarèrent leur intention de défendre crânement leur place de rester parmi les équipes de tête  de la Botola. Point-barre comme disent les convaincus de cet objectif, j’allais dire providentiel, mais au fil de journées de la Botola, les protégés du jeune président Abdellatif El-Moqtarid, prouvent, encore et encore qu’ils méritent leur place actuelle. Vraiment, aller osons le dire, le DHJ 2016/2017 est le meilleur des DHJ de tous les temps ! C’est vrai que celui de 2013 a enrichi la vitrine doukkali par la précieuse Coupe du Trône, mais l’actuel l’a raté de peu cette année, mais il a su relever la tête et continuer son bonhomme de chemin dans la Botola… Un chemin fleuri de victoires dont la huitième est le sujet de ce commentaire où l’on peut avancer que le score de (2-1) en faveur des locaux ne reflète pas la physionomie de la rencontre et que les visiteurs, sous la houlette de Samir  Yaich, ont donné du fil à retordre aux hommes de Talib ! Notamment en seconde période où ils ont remis les pendules à l’heure via Hardoumi (48’) suite à un contre rapide bien mené par les chababistes de l’Atlas de Khénifra. Auparavant, le briscard capitaine Zakaria Hadraf ouvrit la marque de sa godasse magique gauche (46’)… Ce (1-1) affiché au tableau de la marque n’arrangeait guère les affaires du DHJ qui mit les bouchées doubles pour alourdir le score par son opportuniste Ahaddad à la (63’) bien servi par une tête d’Azaro qui trompa le gardien Marouane Fakhr  accrédité comme ses coéquipiers d’un bon match. Ce but de la victoire fit exploser de joie le restreint public jdidi et les joueurs avec, ainsi que le staff et les membres présents du comité du DHJ. Et pour cause, chaque match gagné mène à la réalisation de l’objectif du club doukkali… Camper au zénith de la Botola ! Aujourd’hui, les responsables du DHJ en font leur devise principale. Voilà tout est compris… Et pour conclure, on ne dira rien sur les yeux fermés de l’arbitre, Rédouane Jayed sur les pénaltys non sifflés en faveur du DHJ !

dhj-khenifra

Related posts

Leave a Comment