A quoi joue la CNOPS ?

 Après le rejet des dossiers sous des prétextes fallacieux, après la réduction au minimum du remboursement des médicaments en se basant sur le prix du générique le moins cher et donc le moins efficace,voilà qu’elle rallonge la liste des produits pharmaceutiques non-remboursables .

 Je vous cite les exemples que j’ai relevé personnellement ces deux derniers mois et c’est pour des affections de longue durée sinon à vie :

– Ezetrol,375 Dh non remboursé alors que c’est une médication contre l’excès du cholestérol et non contre les problèmes d’érection.

-Piasclédine,188 Dh non remboursé alors que c’est un médicament contre les inflammations rhumatismales et non un complément alimentaire.

-Nociceptol,190 Dh non remboursé alors que c’est un traitement pour les douleurs articulaires et non de l’ambre solaire.

-Ocularm,130 Dh non remboursé alors que c’est un collyre contre la sécheresse des yeux et non du rimmel .

 Normalement,tout produit vendu en pharmacie et portant la vignette « PPV » qui indique le prix fixé par le Ministère de la Santé doit être considéré comme médicament et donc remboursé . Il me semble bien que la CNOPS cherche à résorber son déficit dû à sa mauvaise gestion sur le dos des mutualistes qui ont cotisé durant 30,40 ou 50 ans et qui se trouvent subitement sans véritable couverture sanitaire !

Par: Aziz Sami

Related posts

Leave a Comment