Chronique de Mustapha Jmahri : Boutet écrit sur la Dame de Boulaouane


Cet ouvrage « La dame de Bou-Laouane » est un roman paru en 1933 en 248 pages. Passé inaperçu, il n’a jamais été réédité peut-être pour les deux raisons suivantes : sa parution il y a presque un siècle et son ancrage bien local. Mais, sans doute aussi d’autres raisons existent. D’ailleurs il ne figure pas dans la bibliographie « Le Maroc, dans le roman français, 1999 » publié par le Service de coopération de l’ambassade de France à Rabat.
Cet ouvrage est l’œuvre de Robert Boutet, journaliste à la Vigie Marocaine organe de presse fondé par Pierre Mas à Casablanca. L’auteur avait publié ce livre dans la série « roman marocain » sous la direction d’Henri Rainaldy dans les éditions du Moghreb dont l’adresse était située : rues de Tours et Georges Mercié à Casablanca. Cet auteur a également publié dans la même édition un autre roman « Caravanes d’acier ». Il a aussi à son actif « Sulika ou la vie de Sol Hatchuel » paru dans la revue L‘Avenir Illustré, sous forme d’un feuilleton de onze épisodes, ainsi que d’autres ouvrages tel « Les gens de la poussière ».
En 1940, il a collaboré avec le journaliste tunisien et homme de radio Haj Noureddine Ben Mahmoud (1914-1990) pour écrire « Pèlerinage de guerre de l’Afrique du Nord aux Lieux saints de l’Islam » publié à Casablanca.
L’intéressé s’est également adonné à l’ethnographie quand, en début de l’année 1934, il a fait quelques découvertes archéologiques dans le Sud Marocain qu’il a transmis en son temps au professeur Léonce Joleaud.
Ce journaliste faisait aussi partie, comme membre, de la Commission pour la délivrance des cartes d’identité des journalistes professionnels au temps du Protectorat.
jmahrim@yahoo.fr

Related posts

Leave a Comment