الوقت كيطير…Le temps s’envole

Dans la course incessante de nos vies trépidantes, l’adage « le temps s’envole » résonne avec une acuité particulière. Cette métaphore ailée illustre la fugacité des moments qui, telles des hirondelles au crépuscule, semblent disparaître aussi vite qu’ils sont apparus. Chaque seconde s’écoule, irrémédiablement, emportant avec elle les joies et les peines, les succès et les échecs.Nous courons après le temps, tentant vainement de saisir ses ailes invisibles, espérant retenir ce qui, par nature, est insaisissable. Dans nos agendas surchargés, les pages se tournent, les saisons défilent, et nous nous retrouvons souvent…

Read More

Chronique de Mustapha Jmahri: Louis Tripard ou les souvenirs d’un colon exproprié.

Louis Tripard (83 ans), marié à Marie-Paule Fauché, une ancienne d’El Jadida, fait partie des anciens agriculteurs-colons qui exploitaient des fermes au Maroc. De père en fils, ils étaient des agriculteurs dans la région d’Ahfir près de Berkane où ils cultivaient principalement des céréales, mais aussi des amandiers et des oliviers, ils avaient aussi un troupeau de bovins. Contrairement à la plupart de leurs voisins, ils n’avaient pas planté de vigne : le père de Louis, Marcel avait constaté qu’au moment de la crise de 1929, les viticulteurs avaient eu…

Read More

Chronique de Mustapha Jmahri : Sarah Bertaux sur le chemin de ses ancêtres
à El Jadida

Sarah Bertaux, jeune éducatrice spécialisée en Île-de-France, vient d’effectuer un pèlerinage à El Jadida, ville de naissance et de vie de ses arrière-grands-parents Benouaïch et Bensimon qui habitaient à El Jadida. Elle fait partie d’une branche de cette grande famille aux multiples ramifications avec d’autres familles mazaganaises telle les Nahon. En effet, Sol Nahon, fille du négociant Salomon Bensimon, était mariée à Jacob Nahon, ils résidèrent à El Jadida, sur l’avenue des FAR, jusqu’en 1971.Descendante desdites familles, Sarah Bertaux a fait ce voyage au Maroc pour marcher sur les traces…

Read More

Ecrire pour se libérer…

« Il n’y a pas que les romanciers qui ont des souvenirs de jeunesse, qui commettent des erreurs et qui connaissent des déceptions une fois adultes.La plupart d’entre nous l’ont fait à un moment de leur vie.Une lettre griffonnée rapidement pour exprimer un sentiment de haine ou d’amour, de déception, ou de plaisir.Cela fait du bien, c’est le fait d’écrire…Ça libère et permet de prendre du recul, car quand les émotions tournent dans la tête et bloquent la raison, il faut les sortir pour y voir plus clair.Bien souvent, c’est l’inconscient…

Read More

Crevettes et repos biologique

Ces crevettes ont été photographiées à El-Jadida. Beaucoup n’ont rien remarqué d’anormal, sauf que ce sont des crevettes sur le point de pondre des oeufs. En ce moment précis, elles bénéficient d’un repos biologique et par extension, leur pêche est , en principe, totalement interdite. Mais à les voir exposées à la vente, l’on se demande, qui contrôle quoi? Ou plutôt, qui corrompt qui?Et jusqu’à quel niveau est arrivée cette corruption, pour que ces crevettes puissent être vendues, en toute impunité,et en toute quiétude .

Read More

Les anciens joueurs du Difaâ rendent visite à Haj  » Chicha »

Au cours de ce mois de piété, de fraternité et de solidarité, l’ancien footballeur du DHJ, Abderrahmane Garchani, dit Chicha, a été hospitalisé dans une clinique de la ville, des suites d’une hypertension.Aujourd’hui, Haj Abderrahmane ( Chicha) va beaucoup mieux et a regagné son domicile.Depuis, famille, amis et anciens coéquipiers se relaient a son domicile pour s’enquérir de sa santé, mais aussi et surtout, pour lui tenir compagnie et le distraire.C’est dans ce sens, que plusieurs membres de l’ association des anciens joueurs du DHJ ( présidée par Ait Jork)…

Read More

Chronique de Mustapha Jmahri : Le roman de Meryem Alaoui, un air de Mohammed Zefzaf

Publié chez Gallimard, le premier roman de Meryem Alaoui « La vérité sort de la bouche du cheval » plonge le lecteur dans les tumultes des bas-fonds trépidants de la métropole casablancaise avec son lot de problèmes sociaux et de frustrations. Cependant les thématiques abordées : précarité sociale, prostitution, concubinage, alcool, ne sont pas nouvelles puisqu’elles étaient déjà et superbement évoquées dans les années 60 et 70 par le romancier connu Mohammed Zefzaf et par quelques autres romanciers et nouvellistes de sa génération tels Driss Khoury, Abdeljebbar Sehimi et Mohammed Choukri.Pour le lecteur…

Read More

Quand la police donne le mauvais exemple …

Le parc automobile de notre police est constituée de marques diverses : Ford, Volkswagen, Toyota… des voitures, plus au moins onéreuse et dont rien ne lie, de près ou de loin, leurs fabriquants, à notre pays.La police marocaine, comme la gendarmerie … auraient pu opter pour des LOGGY et autres modèles de marque Dacia, qui ont l’avantage d’être fabriqués dans notre pays.Par contre, encourager un fabriquant qui a délocalisé ses usines sur notre sol et donné du travail à notre jeunesse, mérite nos encouragements.Une option qui peut avoir comme autre…

Read More

Chronique de Mustapha Jmahri: Haj Lamssadek jdidi entre authenticité et modernisme

Le sieur Abdessadek Serghini dit Haj Lamssadek est un ancien notable de la cité d’El Jadida pendant le Protectorat et au temps de l’Indépendance. Comme son nom l’indique, son père Haj Abbès Serghini, originaire de Kelaâ des Sraghna, s’était établi à El Jadida déjà au XIXème siècle.Haj Abbès se fit connaître notamment par ses actions de bienfaisance et sa participation aux opérations de circoncision des orphelins et des aides apportées aux nécessiteux lors de la famine des années 1940.Son fils Haj Lamssadek naquit en 1896 et décéda à El Jadida…

Read More