El-Jadida : Une jeunesse dans l’abîme

colle1 (11)

Par: Azzeddine Hnyen

Se suicider à petit feu en sniffant une composition chimique (solution) ! C’est ce que font sous nos yeux au vu et au su de tous, des individus qui, tout en étant des anonymes pour la plupart d’entre eux, devraient nous interpeller.

Livrés à eux-mêmes, des jeunes traînent dans notre ville ; errant à travers les quartiers sans aucun but dans la vie. A part, peut-être, celui de partir. De tourner le dos à une société qui n’a pas su saisir, peut-être, à temps, leurs messages de désespoir, de détresse. Une société qui, par la même occasion, avoue ses propres faiblesses à prévenir ce type de drames et, encore moins, à les prendre en charge.

Résultat , vous avez des cas de délit en puissance qui arborent nos colle1rues et leur descente aux enfers s’accentue de jour en jour.Le paradoxe, s’agissant de ces drames, est que le silence observé par les sniffeurs de « solution » est, en lui-même, un cri d’alarme. Sans nul doute !

 

Related posts

Leave a Comment