BABA, la classe et le talent à l’état pur.

« BABAAAA…Allah ya BABA Allah… », À ce moment du match, le Maroc était toujours mené par un but à zéro contre la Guinée. La fin du match approchait à « vive allure » et tout d’un coup, feu Al Gharbi, commentaire de ce match à la radio, se focalisa sur le seul nom de Baba, qu’il répétait à satiété, d’une voie rauque, presqu’ essoufflée, au point qu’on dirait l’homme, au bord de l’évanouissement. Les marocains retenaient leurs souffles, devant leurs postes de radios. Ils ne savaient plus quoi penser. Partagés qu’ils étaient, entre…

Read More