RSB-DHJ :2 – 0 … « On ne tire pas sur une ambulance. »

Le DHJ est un corps malade, agonisant même. A quoi bon, dès lors,  continuer à en faire la cible de nos critiquer et  reproches, bien que constructifs dans leur quasi-totalité ? Ne dit-on pas, « Odkoro amwatakom bilkeir. » ?  Il est clair qu’aujourd’hui, le DHJ est au bout du rouleau, pour ne pas dire,  cliniquement mort. Lanterne rouge de la Botola, le DHJ est une équipe, dont tout un chacun a vu la « santé » péricliter, au fur et à mesure des défilements des matches. Mais en dépit…

Read More