zéro-mika-300x300

Par: Khadija Choukaili 

Qui ne se souvient pas de la fameuse compagne relative à l’éradication de ces sacs en plastique qui faisait partie de notre quotidien et qui polluait, malheureusement notre environnement ?

Pour éradiquer ce phénomène des sacs en plastique, le Maroc a opté depuis le 1er juillet 2016, juste avant l’organisation de la COP22,  pour une solution radicale, qui consistait en l’interdiction de ces types de contenant dans un délai de six mois après la publication de la loi.

En effet le dahir n°1-15-148 du 25 safar 1437 (7 décembre 2015) portant sur l’interdiction de la fabrication, de l’importation, de l’exportation, de la commercialisation et de l’utilisation de sacs en plastique par loi n°77.15 a été enfin adopté.

Cette loi Baptisée «Zéro Mika», avait effectivement, permis l’éradication des sacs en plastiques des grandes et moyennes surfaces ainsi que des points de commerce de proximité, mais sans pouvoir étendre cette radication aux souks et aux commerces ambulants et non organisés.

Pour rappel, la COP 22,ou « Conference of Parties»,est une conférence réunissant chaque année les 196 pays qui ont signé la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

La 22èmeédition de cette conférence internationale s’est déroulée du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech en présence de dirigeants du monde entier,  et a été l’occasion de ratifier l’Accord de Paris (COP 21) le 4 novembre 2016.

Mais que devient la loi 77-15?

Deux ans après son entrée en vigueur, l’application du texte semble rangée aux oubliettes. En effet, de nombreux commerçants et clients continuent d’utiliser ces sachets malgré les quelques saisies opérées de temps à autre par les autorités.

C’est ainsi qu’on entend parler sporadiquement, de la saisie de ces sacs fabriqués clandestinement.

Ainsi, les éléments de la Sureté Nationale d’El Jadida, en étroite collaboration avec les autorités judiciaires, ont pu saisir 3 tonnes de sacs en plastique.

En effet, et sur instruction du procureur du roi auprès du tribunal de 1ère instance, et suite à une opération de surveillance et d’investigations classée top secret, les autorités du 7ème arrondissement de la sureté Nationale de la ville ont précédé à l’arrestation du propriétaire d’une usine de production de sacs en plastique.

Cette usine sise dans le quartier industriel au sein d’un appartement supposé servie d’habitation, fabriquait clandestinement ces sacs.

Les autorités ont donc procédé, en situation de flagrant délit, à l’arrestation du propriétaire de l’usine, du propriétaire de l’appartement et des 4 employés travaillant de manière informelle et chargés de la production à l’aide de 3 machines.

On aura beau se cacher la face, il faudrait plus qu’une loi pour éradiquer ce phénomène qui pollue l’environnement.

Car pour tout changement, c’est sur les mentalités qu’il faut agir . Il faut tabler essentiellement sur l’éducation des futures générations et leur inculquer  le respect de notre planète.

Une planète  que nous empruntons à nos ancêtres, et que nous devons préserver afin de la transmettre à notre descendance.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/09/zéro-mika-300x300.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/09/zéro-mika-300x300.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionPar: Khadija Choukaili  Qui ne se souvient pas de la fameuse compagne relative à l’éradication de ces sacs en plastique qui faisait partie de notre quotidien et qui polluait, malheureusement notre environnement ? Pour éradiquer ce phénomène des sacs en plastique, le Maroc a opté depuis le 1er juillet 2016, juste avant...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires