allali.boualem

EL JADIDA SCOOP

Réda Allali est le « père » de Zakaria Bouâlem à qui il a donné vie, à travers ses chroniques pointues, parues dans Tel Quel.

Dernièrement,  il a signé et  présenté son livre « Zakaria Bouâlem », une sélection d’une centaine de chroniques hebdomadaires, parmi plus de 400 parues dans l’hebdomadaire « Tel Quel ».

Cet ouvrage de la jeune maison d’édition « Casa Express Editions » a été réalisé avec l’appui de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris.

Ce fut une soirée sympathique, où l’humour était au rendez-vous. Au passage, l’auteur a évoqué son enfance et ses bons souvenirs à El Jadida. D’ailleurs bon nombre de ses amis étaient présents dans la salle.

Réda Allali a aussi parlé de ses deux passions : le football, la musique,  la lecture et l’écriture.

Ses explications étaient interrompues, de temps à autre, par la lecture de quelques extraits de son livre « Zakaria Bouâlem », ce qui a donné lieu à un échange de questions-réponses et de commentaires sur ce personnage créé par l’auteur à l’image du marocain oriental,  carré et boudeur.

« Zakaria Bouâlem »  (le Guercifi) n’est pas militant. Il n’a pas la vocation de martyre mais il observe et réagit. Son univers est absurde, car  Réda Allali  aime sortir  du schéma classique de la chronique.

« Zakaria Bouâlem » est pour Réda Allali un instrument dont il se sert pour attirer notre attention sur certaines situations et/ou prises de position et d’en étaler au plein jour, son côté absurde et ridicule..

Reda Allali est également chroniqueur sur Radio Mars, chanteur, guitariste et fondateur du groupe « Hoba Hoba Spirit ». Il est devenu le porte-parole d’une musique marocaine jeune et engagée, avec humour, dérision et cynisme.

Évoquant dans ses textes les maux du pays, il espère que son groupe pourra œuvrer à un changement positif des mentalités au Maroc.

Il nous confia comme pour conclure : « Vous savez, il y a deux problèmes au Maroc : nous ne savons ni qui nous sommes, ni où nous allons. »

Tiré, dans un premier temps à environ 2000 exemplaires, l’édition du livre est aujourd’hui épuisée. Un deuxième tirage est en vue par l’éditeur.

Bonne chance à Réda et grand merci pour cette magnifique soirée, où humour et littérature sont allés de pair.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/zakaria.boualem.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/zakaria.boualem.jpg?resize=150%2C150adminsZoomEL JADIDA SCOOP Réda Allali est le « père » de Zakaria Bouâlem à qui il a donné vie, à travers ses chroniques pointues, parues dans Tel Quel. Dernièrement,  il a signé et  présenté son livre « Zakaria Bouâlem », une sélection d’une centaine de chroniques hebdomadaires, parmi plus de 400...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires