USINE DE DESSALEMENT D’EAU DE MER À JORF LASFAR

ocp eau2

El Jadida Scoop

En lançant sa stratégie de développement minier et industriel, Groupe OCP a mis la préservation des ressources naturelles en tête de ses priorités. Il était important de veiller à une optimisation des ressources hydriques dont l’utilisation s’opère dans toutes les étapes d’exploitation des phosphates, de l’extraction à sa valorisation industrielle.

L’enjeu majeur était d’allier une rationalisation des ressources hydriques et une satisfaction des besoins en eau des installations minières et industrielles de l’OCP.

De 63 millions de mètres cubes en 2010, ses besoins en ressources hydriques dépasseront à terme les 160 millions de mètres cubes annuellement, soit l’équivalent de la consommation en eau de la région du Grand Casablanca.

Afin de garantir une gestion intégrée et durable des ressources hydriques, le Groupe a mis en place un « Programme Eau » qui repose sur deux leviers : optimisation de l’utilisation de l’eau sur toute la chaîne de valeur (activités minières, transport, valorisation), et

mobilisation des ressources en eaux non conventionnelles (eaux usées domestiques épurées et eaux de mer dessalées)

25 MILLIONS M3 D’EAU DE MER TRAITÉS DANS UN ocp eauPREMIER TEMPS

Le Groupe OCP investit dans le dessalement d’eau de mer pour couvrir la totalité des besoins additionnels requis par son développement industriel, sans aucune demande complémentaire en eaux conventionnelles.

La plateforme industrielle de Jorf Lasfar est ainsi alimentée par la plus grande station de dessalement au Maroc avec une capacité annuelle de 25 millions de mètres cubes. Son projet d’extension, dont la mise en service est prévue en 2021, permettra d’atteindre une capacité totale de 40 millions de mètres cubes par an. La première phase de cette station a nécessité un investissement de 850 millions de DH.

56 emplois directs ont ainsi été créés et atteindront les 80 emplois à terme. En phase de construction, cette première partie a mobilisé 375 000 jour homme dont 93% de ressources locales.

Le chantier a accueilli 37 entreprises sous-traitantes, dont 30 sont nationales.

hanbali22

Related posts

Leave a Comment