mohammed el guerrouj

M.Mohammed El Guerrouj, nouveau gouverneur d’El-Jadida

Par Azzedine Hnyen

De source fiable, le nouveau gouverneur de la province, Mr. Mohammed El Guerrouj dans le souci d’une re-dynamisation et d’une rénovation de son administration provinciale, a décrété un arrêté le 28 juillet adressé à l’ensemble des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur,  relevant du budget général, pour une postulation à plusieurs postes de responsabilité dans la province.

Ces postes concernent la division des communes territoriales et celle des affaires administratives ainsi que les chefs de service des ressources humaines, du budget et des marchés publics, de la logistique et des archives, de l’entraide et des affaires de proximité, de l’urbanisme et des constructions, des affaires économiques et de contrôle, de l’équipement.

Ce souci du renouveau entend mettre un terme à la politique des pôles illégale instaurée par l’ex gouverneur et qui concentrait tous les pouvoirs dans les mains de quelques éternels privilégiés qui ont sévi, au sein de cette administration, près de deux décennies (au grand dam des démocrates) et qui ont été, constamment,  un obstacle noir à toute évolution de cette administration.

Pour une fois un gouverneur de cette province opte pour la transparence et offre une opportunité à tous les fonctionnaires répondant aux critères exigés pour endosser la responsabilité demandée.

Il est demandé, entre autres, à tout postulant de présenter une feuille de route pour la gestion de l’unité désirée.

Ainsi, ne sont pas pris, seulement, en considération les diplômes et le grade, mais, bel et bien, sa vision administrative pour faire évoluer les services de son unité.

Une commission se chargera de la sélection des candidats.

Une première dans le choix des responsables d’après leurs compétences. Car bien avant, on procédait à la nomination de ces responsables d’après des propositions d’autres responsables encore plus corrompus et plus véreux.

Mohammed El Guerrouj, le gouverneur de la province, entend révolutionner son administration pour un rendement efficace et bénéfique. Et par voie de conséquence, à se débarrasser de certaines têtes estimées avoir été, à juste titre, derrière un blocage pour le développement des collectivités territoriales et des chambres professionnelles.

Surnommés « Msamer lmayda » (les clous de la table ), ils étaient capables de tout acte crapuleux pour se satisfaire. Jusqu’à induire en erreur leur premier chef hiérarchique.

Plus grave encore ! Ils n’hésitaient à parler « au nom de monsieur le gouverneur » pour une ou plusieurs faveurs auprès, en particulier, des présidents des collectivités territoriales. Surtout à l’approche de l’aïd El kébir.

Ils disposent tous d’un véhicule de service, alors qu’ils n’y ont pas droit. Une indemnisation de l’État leur est accordée, alors que des agents d’autorité dans les arrondissements urbains n’en possèdent ou à défaut, bénéficient d’un tacot continuellement en panne.

Il est temps de redresser cette anomalie. On ne pourrait plus leur permettre d’exploiter les véhicules de service et du carburant alors qu’ils touchent entre 3.000 et 3.500 DH comme indemnisation mensuelle. Un non- sens, vraiment.

Une approche, donc, judicieuse pour laquelle, on ne peut, qu’encourager le gouverneur qui vise à renforcer son environnement administratif par de compétents cadres mis, délibérément, dans les casiers des oubliettes. Une aubaine, donc, pour ces fonctionnaires mis à l’ombre.

Mais les malintentionnés sont là. Ces poches de résistance qui se mettent à travers de toute action salutaire et de tout changement bénéfique ne l’ont pas entendu de cette oreille. L’arrêté ou la circulaire de monsieur le gouverneur n’a pas été diffusé pour toucher tous les intéressés dans toute la province. A part son affichage dans un tableau caché des yeux, cette note n’a pas circulé dans les bureaux à travers toutes les administrations dans la province. Le but malsain, on ne peut ne pas le percevoir. Seuls les actuels «manitous » devraient être au courant pour enrayer une nombreuse et sérieuse concurrence. Les avides de ces postes veulent rester aux commandes. Aussi a- t- on soigneusement à garder au se crée l’avis de concours aux postes de responsabilité des différents divisions et services. C’est ainsi qu’on risque de revoir « ces indésirables » et ces nuisibles reprendre leurs postes. Les candidatures risquent d’être peu nombreuses, faute d’une large diffusion à travers toute la province  (et pas uniquement au siège) et, surtout, que la date limite de la déposition des dossiers est le 07 de ce mois.

Le mis en cause dans ce scandale administratif est le chef de division des affaires administratives qui n’avait pas veillé à une large et transparente diffusion de l’arrêté gubernatorial.

Connu au sein de la province par sa faible personnalité, il est accusé par certains de ses confrères d’être prisonnier de la voix de son maître qui l’avait casé là où il est sous le « règne » de l’ancien gouverneur.

Reste, maintenant, à savoir si le gouverneur veillerait à s’enquérir de cette donne et d’y remédier si c’est vraiment ce comportement anti- démocratique et despote a été adopté.

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/province1.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/province1.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésM.Mohammed El Guerrouj, nouveau gouverneur d'El-Jadida Par Azzedine Hnyen De source fiable, le nouveau gouverneur de la province, Mr. Mohammed El Guerrouj dans le souci d'une re-dynamisation et d'une rénovation de son administration provinciale, a décrété un arrêté le 28 juillet adressé à l'ensemble des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, ...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires