UN VIDEUR D’UNE BOÎTE DE NUIT BATTU À MORT

videur1

Par : Mohamed Chakir Alaoui

Pas un jour ne passe sans que le gangstérisme » made in Morocco » n’apporte son lot de victimes. Cette semaine, un jeune videur d’un night-club à Marrakech a été mortellement battu par quatre voyous, connus sous le nom de « fils de policier ».

Par cette nuit maudite, cet employé de sécurité a perdu la vie tout simplement parce qu’il avait demandé à connaître les raisons qui ont poussé quatre bandits à briser les vitres de sa voiture. Ce jeune homme de 23 ans avait ce mardi soir rendez-vous avec la mort.

Perdant leur sang froid, les quatre agresseurs, dont deux fils d’un policier, avaient jeté leur dévolu sur la voiture du videur, se vengeant sur le bien d’autrui après qu’une échauffourée les ait opposés auparavant à des proches de la famille. « La destruction des vitres de la voiture a entraîné une violente bagarre lors de laquelle la victime a été grièvement blessée ». Le pauvre videur a reçu une série de pavés sur la tête qui lui ont été fatales.

La scène dramatique a eu lieu au quartier Al Massira, relevant de la 9ème circonscription de Ménara à Marrakech. Inconscient et blessé grièvement, le jeune videur était entre la vie et la mort. Il a attendu près d’une demi-heure avant d’être évacué par la protection civile, tout ensanglanté, vers l’hôpital: il avait perdu ses dents et ses yeux étaient sortis des orbites. Il a rendu l’âme juste après son admission à l’hôpital.

Les agresseurs ont été placés en garde à vue sur ordre du parquet général avant d’être présentés devant un juge d’instruction, alors que le corps de la victime a été transporté à la morgue de la ville pour autopsie.

Related posts

Leave a Comment