El-Jadida: Un petit plongeon dans le passé.

JDI.CENTRE12

Par: Khadija Benrhziel

Nostalgie. ?

 » Tout comme l’avenir , ce n’est pas tout à la fois, mais grain par grain que l’on goûte le passé. « Marcel Proust.

 

De temps à autre, des bribes de notre passé ressurgissent des méandres de notre mémoire et viennent nous rappeler des endroits, des personnes ou des événements qui ont marqué notre enfance ou notre jeunesse. on se remémore certains avec une grande émotion.

C’est ainsi qu’un flash back dans le passé me replonge à l’intérieur de  la patisserie-confiserie / salon de thé La Royale qui se trouvait près du théâtre Afifi. Elle était célèbre par ses mille feuilles , ses gateaux au chocolat et ses glaces maison qui faisaient le bonheur de beaucoup de fins gourmets, et faisaient plus le nôtre, nous les éleves du lycée ibn khadoun , quand nous nous rendions entre camarades y faire une petite pause et nous régaler de ses délices.

La propriétaire de cet agréable endroit, Mme Philippe,  était aussi enseignante à l’école primaire des filles de l’avenue Foch (Sfa). Je me souviens d’elle comme d’ une femme très douce, à l’image des douceurs qu’elle  confectionnait , très aimable .

Quand on travaillait bien en classe, elle nous donnait des bons points, et une fois qu’on cumulait un nombre de dix, elle nous ramenait des succulents bonbons et chocolats de sa confiserie.

A la fin de l’année,  elle nous récompensait avec des livres , des revues pour enfants. C’était une manière pour nous motiver et nous encourager pour bien travailler.

C’est fort regrettable qu’on ne voie plus (ou peu?) ce genre d’encouragement dans nos écoles d’aujourd’hui….

 

Maintenant cette pâtisserie a été murée,  ainsi que d’autres lieux magiques de notre enfance et jeunesse. Bientôt,  il n’y aura plus d’endroits qui nous rappelleront  ces moments enchantés de notre vie, nous n’auront plus hélas  , que notre mémoire défaillante pour restituer des fragments de souvenir

Related posts

Leave a Comment