Un établissement scolaire français obstrue la voie publique !!

charcot (2)

Par :Ahmed Azizi

Le Hasard a permis, à  El Jadida, de jouxter le nom de deux éminentes personnalités  contemporaines de l’époque de fin 19ème siècle et début 20ème, il s’agit de Jean-Baptiste CHARCOT ( 1867-1936) qui  a délaissé le métier de son père en tant que médecin  pour réaliser ses rêves en tant qu’océanographe et explorateur  des océans et des zones polaires et  Ahmed CHAWQI  prince des poètes (1868-1932) qui a délaissé ses études de droit pour se consacrer à l’expression artistique et s’est démarqué surtout par sa poésie.

Les noms de ces deux illustres personnes ont été empruntés par la ville d’El Jadida, en effet, l’école de la mission française porte le nom de CHARCOT et se trouve située sur l’avenue portant le nom de CHAWQI.

Malheureusement et sans respect de leur mémoire, Chawqi s’est vu être agressé par Charcot !!  L’avenue Ahmed Chawqi vit quotidiennement un congestionnement avec acuité dû au stationnement en 2ième et même en 3ième position, obstruant ainsi la voie publique marocaine.

L’administration de l’école de la France est insoucieuse de ce qu’elle cause, comme préjudice, à l’extérieur de ses murailles, et plus grave encore, les services de la police chargés de la circulation ne déploient aucun effort pour rétablir l’ordre dans cette voie, et libérer Chawqi des invasions de Charcot, et c’est généralement par crainte de déranger certains hauts responsables dont les enfants fréquentent la fameuse école.

Pourtant, leur pouvoir et leurs interventions s’avèrent très efficaces dans d’autres zones de la ville.

Mais il s’agit peut être, dans ce cas, de citoyens de 2ième catégorie.

 

 

 

 

Related posts

Leave a Comment