La première chose qui frappe, tout visiteur, à Souk Saäda, est l’odeur nauséabonde qui s’en dégage, le positionnement anarchique des vendeurs ambulants, l’étroitesse des passages laissés aux visiteurs…Bref, un calvaire que certains subissent  au quotidien et depuis des lustres, sans trouver cette oreille attentive et les responsables adéquats, capables de saisir le taureau par les cornes et remédier à cette situation infernale.

Même le marché Al Mostaqbal, édifié il y a plus de 15 ans pour alléger la pression sur celui de Saâda, s’est transformé finalement, par on ne sait quel tour abracadabrant, en un « îlot » de restaurants de grillades, que possèdent, par des chemins détournés, certains  élus de l’époque.

Parler de Souk Saâda ne signifie nullement qu’il est  le seul à se trouver dans cette situation moyenâgeuse. Le Bakchich aidant, tous les autres souks de la ville : Allal Al Kasmi, Bir Brahim… vivent le même calvaire.

Aujourd’hui, les autorités locales et à leur tête le gouverneur de la ville, viennent de se mettre d’accord avec les commerçants de la place, pour entamer une mise à niveau de leurs « paillotes », pour ne pas dire bidonville.

Au programme : destruction des baraques et reconstruction pour tous les commerçants en bois et aluminium.

Certes, cela améliorera le décor et la vue, dégagera les passages et donnera aussi  l’occasion aux agents de nettoyage de faire leur boulot dans de meilleures conditions.

Mais le hic, car il y en a bien un, les élections approchent et avec eux d’autres baraques risquent de voir le jour (car à défaut de proposer des programmes nos élus proposent des baraques, des places pour les ferrachas et vendeurs ambulants…). Et la situation risquera donc, d’empirer au lieu du contraire. Nous disons cela, car la majorité des présentes baraques ont bel et bien vu le jour lors des précédentes élections qui ont vu Soujda (aujourd’hui emprisonné pour malversation) prendre la présidence du conseil communal.

Qui vivra verra.

El Jadida Scoop

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/09/saada.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/09/saada-150x150.jpgadminsEn vogueLa première chose qui frappe, tout visiteur, à Souk Saäda, est l’odeur nauséabonde qui s’en dégage, le positionnement anarchique des vendeurs ambulants, l’étroitesse des passages laissés aux visiteurs…Bref, un calvaire que certains subissent  au quotidien et depuis des lustres, sans trouver cette oreille attentive et les responsables adéquats, capables de saisir le taureau par...Source de L'information Fiable