par11

 

Par: Driss TAHI     tahi12   (eljadidascoop)

On ne dérange pas un député qui dort.

Fort de l’immunité que lui confère le statut de parlementaire, hissé à travers un simple jeu électoral au rang des « nobles » de ce pays ,des privilégiés, ce qui lui garantit implicitement entre autres avantages, celui de piquer une sieste quand ça lui chante ,pendant que les autres palabrent ,sous le dôme de ce qui est censé être la plus respectable des institutions du pays…

D’ailleurs rien ne lui interdit de roupiller… sur le fameux siège moelleux, siège de rêve ,objet des convoitises, arraché parfois à coup de millions, à l’issue de batailles sans merci ,où tous les coups sont permis où les manigances les plus malsaines sont utilisées et tolérées, de facto .

Catapulté grâce/ à cause d’électeurs dupes, naïfs, analphabètes et parfois « corrompus», il savoure tranquillement sa victoire.

N’était-ce pas son but chaque fois d’être réélu ?

Aujourd’hui qu’il a encore atteint son objectif, Il est normal qu’il se repose sur ses lauriers .Le repos du guerrier, de celui qui a reçu des coups partout, mais qui en a donné aussi .Après une dure bataille électorale qui lui avait couté les yeux de la tête et  la peau des fesses…  pour se détendre , réfléchir à tête reposée ,échafauder tranquillement les meilleurs plans pour se refaire une santé , se creuser les méninges pour trouver des astuces aussi ingénieuses que malsaines , afin de pouvoir à court terme renflouer son compte bancaire sérieusement affecté par les énormes dépenses engagées lors des dernières élections ,où les chiffres dévoilés donnent des frissons .

Alors rien de mieux pour notre illustre et très cher (en dirhams) député que de s’affaisser  (poser ses fesses) et somnoler en toute quiétude sur le fauteuil moelleux et accueillant du parlement dans une salle climatisée, feutrée, arrangée spécialement pour offrir un confort cinq étoiles et comme toujours, sur les frais du cave : le pauvre contribuable.

Qu’il dorme alors notre représentant, qu’il ronfle, qu’il délire ou qu’il gaze à sa guise, en libérant toutes les  émanations polluantes qu’il peut, sans gêne, une façon de marquer ses frontières…tel un animal ,et sécuriser son fauteuil et même ses alentours ,sans aucun souci vis à vis de ses honorables collègues , pour qui ce genre d’échange fluide est monnaie courante .

A ce propos, une ambiance qui semble bon enfant règne entre la plupart des ces heureux élus .La campagne électorale étant terminée et déjà lointaine, la hache de guerre enterrée, le butin (gâteau) partagé… Alors l’heure est à la réconciliation entre gens de même acabit ; l’heure est aux conciliabules sur le dos du pauvre électeur, en témoignent les accolades chaleureuses telles des étreintes amoureuses, et les embrassades insistantes presque sur la bouche, avec les fameuses tapes répétées dans le dos, et les bras dans les bras, avec le long regard les yeux dans les yeux… on se croirait dans un club gay .

Rien à voir avec les nombreuses scènes de chamailles diffusées et servies sur la chaine de télévision tous les Mardi , où les échanges entre représentants de certains partis et les répliques se font tantôt en poésie;  vers contre vers et strophes contre strophes ,tantôt sous forme d’anecdotes sous les rires et les applaudissements d’une assistance enchantée par ce spectacle . Spectacle qui n’a rien à envier à celui d’un Debbouze …bien que ceci n’impressionne d’ailleurs  plus beaucoup de monde,

Quand on pense que la mascarade va durer encore cinq longues années, au cour desquelles nos députés n’auront nullement le temps de s’ennuyer. En contrepartie, ils travailleront sérieusement pour mettre au point une loi qui rendrait le siège de parlementaire ; »non- éjectable » …  » on n’est jamais mieux servi que par soi même  »

Aussi, toute crainte de perdre sa place sera dissipée, et même que le fameux bijou sera équipé de roulettes afin de le rendre mobile, et du coup, chacun pourrait librement ramener le sien chez lui, à la fin de chaque séance.

Et pour entériner le tout, un accord de fidélité « à la vie à la mort  » sera scellé entre le député et son siège chéri, ceci en préambule à son enregistrement en tant que bien auprès de la conservation foncière ce qui ouvrirait la voie à une succession certaine ; à la transmission légale de cet objet magique aux héritiers.

par

 

 

 

 

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/10/PAR11.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/10/PAR11.jpg?resize=150%2C150adminsLibre Opinion  Par: Driss TAHI        (eljadidascoop) On ne dérange pas un député qui dort. Fort de l'immunité que lui confère le statut de parlementaire, hissé à travers un simple jeu électoral au rang des 'nobles' de ce pays ,des privilégiés, ce qui lui garantit implicitement entre autres avantages, celui de piquer...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires