Sidi Bouzid : les piscines des résidences posent un sérieux problème.

La noyade mortelle de l’enfant JAD au complexe Zephyr, a remis  sur le devant de la scène, le problème de la sécurité  dans les piscines.

A Sidi Bouzid où les résidences avec piscine, poussent comme des champignons, les noyades y sont monnaies courantes. Et ce n’est pas parce que les résidents en parlent peu ou pas du tout, qu’elles n’existent pas.

Certains syndics en charge de la gestion de ces résidences font face à un manque de liquidité (de transparence aussi, à même de leur permettre de s’acquitter des charges les plus élémentaires : payer le gardien, tondre le gazon…Mais de là à engager un maitre-nageur…

Autre faille, les propriétaires de ces piscines ne les dotent pas d’une alarme afin de s’assurer de la sécurité des usagers du bassin, notamment les jeunes enfants qui sont très exposés aux risques de noyade. Il est donc de leur devoir de mettre en place un dispositif de sécurité fiable,

Pas une n’est protégée, ne serait-ce que  d’une grande bâche, à même de parer à de tels accidents, en dehors des horaires de baignade.

Beaucoup ignorent, à ce jour, jusqu’à l’existence de tels moyens de précaution et de sécurité .

N’attendons pas que des dizaines de vies soient perdues, avant d’imposer, à chaque résidence la présence d’au-moins un maitre-nageur et  qu’en dehors des horaires des baignades, ces piscines soient dotées d’alarmes ou protégées par bâches.

Est-ce trop demander ?

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment