Sidi Bennour : le nouveau centre d’hémodialyse, doté d’un matériel et d’équipements modernes

CENTRE D'HEMODIALYSE

Par:Abdelkader Belcadi

La province de Sidi Bennour est dotée d’un nouveau centre d’hémodialyse. L’annonce de ce projet, porté par l’association  Amal des maladies rénales en partenariat avec l’INDH « Initiative National de Développement Humain, le ministère de la  Santé, le conseil de Région Doukkala Abda, le conseil provincial de Sidi Bennour et le conseil Urbain de Sidi Bennour.
Destiné au renforcement de l’infrastructure sanitaire de base au niveau de la province de Sidi Bennour, ce nouveau centre contribuera à l’amélioration des prestations sanitaires offertes aux personnes souffrant d’insuffisance rénale, comme il évitera à ces personnes de se déplacer vers d’autres villes pour recevoir les soins nécessaires

Réalisé avec un investissement global de 10.300.000,00 (MDH), le centre d’hémodialyse de Sidi Bennour, doté d’un matériel et d’équipements modernes, pourra accueillir jusqu’à 46 patients par jour. Il comprend 23 générateurs de dialyse, une salle pour le traitement d’eau et une autre pour la consultation, en plus de structures d’accueil et de repos des patients..

En effet, le Centre d’hémodialyse de cette localité  existe à l’hôpital provincial ne peut pas, à lui seul, couvrir les besoins de tous les malades de la province. D’autant plus que l’hémodialyse est une méthode d’épuration du sang par la création d’un circuit de circulation extracorporelle qui dure plusieurs heures, trois fois par semaine pour chaque patient. Et vue la demande, la création d’un nouveau centre s’impose. En attendant, et afin de concrétiser son plan d’action, l’association a décidé de mettre à niveau le service d’hémodialyse  en le nommant Centre Amal des maladies rénales. Grâce à l’appui de M. El Mostapha Draiss gouverneur de la province de Sidi Bennour, « nous nous sommes aussi engagés à réaliser un nouveau bâtiment annexé à celui existant actuellement», indique le jeune Jaouad Zakari, président de l’association Amal des maladies rénales. Et de confirmer: « notre projet permet d’une part d’assurer un meilleur accueil des patients et d’augmenter la capacité de prise en charge des malades de ce service et, d’autre part, de concevoir une nouvelle structure en respectant les normes nationales et internationales». En ajoutant  postes de dialyse, ce centre à but non lucratif permettra d’augmenter le nombre de patients traités de  20 à 25  patients par jour (soit 50 séances de dialyse supplémentaires par mois. «Notre objectif est de développer les activités d’hémodialyse, de dialyse péritonéale et de transplantation rénale dans la  province de Sidi Bennour», explique Jaouad zakari. Côté ressources humaines, l’association est épaulée dans son action par 2 médecins néphrologues, un urologue et 8 infirmiers polyvalents. Des liens ont déjà été noués avec les autorités provinciales et les structures sanitaires régionales à travers les activités de dépistage et de prévention des maladies rénales.

Related posts

Leave a Comment