Sidi Bennour : La betterave à sucre, une culture performante dans la Région

sidi bennour betteravestransport de la betterave

Par:Azzedine Hnyen

Le Conseil d’Administration de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine du Sucre (Fimasucre), tenu le 15 janvier dernier, a dressé le bilan de la campagne 2013/2014. Ce bilan fait ressortir de bonnes performances. En effet, la production nationale s’élève à 478 000 tonnes de sucre blanc, en augmentation de 32% par rapport à la campagne précédente, portant ainsi le taux de couverture des besoins nationaux en sucre à 40% (vs. 29% en 2012/2013). Par catégorie, la production globale de la betterave à sucre a enregistré une amélioration de 51% à 3,2 millions de tonnes par rapport à la campagne passée, avec une évolution importante des rendements betteravier et sucrier à 61,1 T/ha et à 10,4 T sucre/ha. A l’opposé, la canne à sucre enregistre en 2013/2014 des performances limitées. D’où la nécessité de mettre en place un plan de relance de cette culture selon le Conseil. Au volet opérationnel, plus de 5 milliards de DH ont été mobilisés par le Groupe COSUMAR, ayant permis de traiter la totalité de la production dans de bonnes conditions. A cet effet, la capacité nationale disponible d’usinage est actuellement de 4 millions de tonnes de plantes sucrières avec une ponte des réceptions journalières au titre de la campagne 2013/2014 de 54 500 tonnes de betterave et de canne à sucre par jour. Enfin, les réalisations de la campagne 2013/2014 semblent avoir un impact positif sur le démarrage de la campagne 2014/2015, compte tenu de la forte demande des agriculteurs pour la betterave à sucre. La superficie emblavée au titre de l’actuelle campagne est de 56 000 ha

La culture de la betterave à sucre dans la Région de Doukkala- Abda occupe, annuellement, une superficie d’environ 65.000 hectares et permet de produire près de 3 millions de tonnes de racines. Avec la canne à sucre, elle permet la production de près de 500.000 tonnes de sucre, au niveau de 13 sucreries et sucreries raffineries, soit près de 54% des besoins nationaux en consommation de sucre. Depuis son introduction au Maroc en 1962-63, cette culture a enregistré une augmentation très significative de sa productivité. Cependant, les niveaux des rendements à l’hectare ainsi que la qualité de la matière produite restent en deçà des potentiels atteints dans la plupart des périmètres betteraviers. Aussi, presque les quasis totalité des terres betteravières sont cultivés en semences multigermes.

Le Conseil d’Administration de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine du Sucre (Fimasucre), tenu le 15 janvier dernier, a dressé le bilan de la campagne 2013/2014. Ce bilan fait ressortir de bonnes performances. En effet, la production nationale s’élève à 478 000 tonnes de sucre blanc, en augmentation de 32% par rapport à la campagne précédente, portant ainsi le taux de couverture des besoins nationaux en sucre à 40% (vs. 29% en 2012/2013). Par catégorie, la production globale de la betterave à sucre a enregistré une amélioration de 51% à 3,2 millions de tonnes par rapport à la campagne passée, avec une évolution importante des rendements betteravier et sucrier à 61,1 T/ha et à 10,4 T sucre/ha. A l’opposé, la canne à sucre enregistre en 2013/2014 des performances limitées. D’où la nécessité de mettre en place un plan de relance de cette culture selon le Conseil. Au volet opérationnel, plus de 5 milliards de DH ont été mobilisés par le Groupe COSUMAR, ayant permis de traiter la totalité de la production dans de bonnes conditions. A cet effet, la capacité nationale disponible d’usinage est actuellement de 4 millions de tonnes de plantes sucrières avec une ponte des réceptions journalières au titre de la campagne 2013/2014 de 54 500 tonnes de betterave et de canne à sucre par jour. Enfin, les réalisations de la campagne 2013/2014 semblent avoir un impact positif sur le démarrage de la campagne 2014/2015, compte tenu de la forte demande des agriculteurs pour la betterave à sucre. La superficie emblavée au titre de l’actuelle campagne est de 56 000 ha.

Evolution de la filière sucrière dans la région des Doukkala

Depuis 1970, la production de la betterave à sucre au niveau de la région Doukkala-Abda est passée de 30 T/Ha à 63T/ha en moyenne, soit une augmentation de 110%. Cette amélioration importante est le fruit de plusieurs actions entreprises par l’Etat pour assurer un développement continu de la filière betteravière. Ces actions se rapportent d’une part, à l’introduction permanente de nouvelles technologies en matière de mécanisation, la semence, la fertilisation, l’irrigation, l’opération d’arrachage. D’autre part, aux efforts considérables déployés par l’ORMVAD et ses partenaires pour assurer un encadrement thématique, technique et de proximité au profits des agriculteurs betteraviers de la région que se soit en terme de maitrise de l’irrigation, qu’en terme de maitrise des techniques culturales et d’arrachage ainsi que la participation active et l’adhésion des agriculteurs et l’ensemble des membres du comité technique régional de betterave dans les prises de décision.

Capitalisation des performances réalisées au cours de la campagne 2012-2013

Les performances réalisées et les résultats importants obtenus, concernant la culture de la betterave à sucre, au cours de la campagne précédente (2012-2013) suite à l’innovation technologique, aux bonnes pratiques agricoles et à l’irrigation adoptés au cours de l’avancement de la campagne betteravière ainsi qu’à la gestion de la campagne betteravière et à l’implication de tous les partenaires dans la réussite du développement de la filière sucrière au niveau régional sont nombreuses. Ces résultats se résument surtout dans la généralisation de mécanisation du semis (100 % de la superficie emblavée en betterave à sucre est semé mécaniquement), la généralisation de la monogerme qui permet la diminution des charges en main d’œuvre et la meilleure résistance de la betterave à la maladie de la Rhizomanie, l’augmentation en terme de superficie emblavée en betterave à sucre au cours de la campagne 2012-2013 (12.611 ha) de 73% par rapport à la campagne 2011-2012 (6.700 ha), l’augmentation du rendement moyen de la betterave dans la région des Doukkala Abda qui est passé de 58 tonnes à l’hectare (moyennes des cinq dernières campagnes agricoles) et de 60 tonnes à l’hectare réalisée au cours de la campagne 2011-2012 à 63 tonnes à l’hectare obtenu au titre de la campagne 2012-2013, l’amélioration de la qualité technologique de la betterave à sucre dans la région des Doukkala: le taux de sucre moyen est passé de 16,5% (moyennes des cinq dernières campagnes agricole) à 18,34% obtenu au cours de campagne agricole 2012-2013, soit une augmentation de 11 %, une production totale en racines de 810.000 tonnes assurant une valeur de production de 425 million de dirhams, une production en sucre totale prévue avoisinant 115.000 tonnes, l’augmentation de la valeur de production à 34.000 dirhams/ha au lieu 28.900 dirhams/ha réalisé au cours de la campagne précédente ; soit une augmentation de 18% et dans la valeur de la production réalisée au cours de la campagne agricole (2012-2013) avec une superficie de 12.611 ha est supérieure à la valeur de production de 18.400 ha.

Les performances obtenues s’inscrivent parfaitement dans le cadre du Plan Agricole Régional des Doukkala-Abda qui s’est fixé comme objectif l’extension de la superficie à 20.000 ha avec des performances en rendement moyen de 70 tonnes par ha et en taux de sucre (18,5 %) à l’horizon 2020.

Le programme régional de Doukkala- Abda de reconversion à l’irrigation localisée, qui prévoit la reconversion d’une superficie de 89.700 ha en système moderne d’irrigation à l’horizon 2020, contribuera certainement à l’atteinte des objectifs fixé dans le cadre du Plan Agricole Régional des Doukkala-Abda en termes de rendement et de la qualité de la betterave à sucre.

Lancement de la campagne betteravière 2014- 2015 sous de bons signes

Les résultats très encourageants, obtenus au cours de la campagne betteravière précédente, 2014-2015, ont permis la relance de cette filière de production qui identifie la région des Doukkala – Abda et participe activement à la production nationale en sucre betterave avec 38%. Une forte demande des agriculteurs pour semer la betterave sucrière au cours de la campagne agricole en cours 2013-2014 a été constatée. Ce qui a permis à cette culture d’occuper une place importante au niveau du périmètre irrigué des Doukkala-Abda avec la réalisation de la totalité des 15.560 ha programmés au titre de la campagne agricole 2013- 2014 contre 12.611 ha au cours de la campagne agricole précédente. Soit une augmentation de 28%. Cette superficie concerne 12.175 agriculteurs.

Toutes les conditions actuelles sont en faveur de la réussite de l’actuelle campagne sucrière du développement et de la relance de cette filière de production grâce, notamment, à la confiance, à l’adhésion et au savoir des agriculteurs betteraviers et à la réserve importante en eau stockée au niveau du complexe hydraulique Al Massira –Hansali qui a connu une nette amélioration en passant de 2,63 milliard de m3 (avec un taux de remplissage de 76%) à la veille de la campagne agricole 2012-2013 à 3,03 milliard de m3. Soit un taux de remplissage de 87%. Ce qui a permis l’allocation d’une dotation très importante en eau pour le périmètre irrigué des Doukkala –Abda au titre de l’actuelle campagne agricole. Cette réserve dépasse de 20 millions de m3 celle qui a été allouée à ce périmètre pour la campagne agricole 2013- 2014. Ces bonnes conditions hydrauliques ont permis à l’ORMVAD d’assurer le bon déroulement de la campagne d’irrigation pour la culture de la betterave à sucre emblavée au cours de la campagne agricole en cours et aussi de rassurer les agriculteurs en terme du programme d’irrigation de cette culture. L’implication de tous les partenaires reste un facteur essentiel dans la réussite de la campagne betteravière 2013-2014.

Par ailleurs, plusieurs dispositions et mesures ont été prises par la Direction Régionale de l’Agriculture Doukkala-Abda pour le lancement de la campagne betteravière 2014-2015 dans de bonnes conditions à savoir par la programmation de 15.500 ha de betterave à sucre avec la prise de toutes les dispositions nécessaires par le comité technique de betterave pour réussir ce programme, l’approvisionnement des agriculteurs betteraviers par les facteurs de production nécessaires (semences, engrais et produits phytosanitaires), l’élaboration de programmes de semi et d’irrigation au cours du mois de septembre 2014 et d’une mise au point des dispositifs pour le suivi continu de la réalisation de ce programme, le démarrage de l’opération de distribution des facteurs de production à partir du 16 septembre 2014, la poursuite de la réalisation du programme d’amélioration de la culture de la betterave à sucre, notamment, en ce qui concerne la mécanisation des opérations de semi et d’arrachage, l’apport des engrais et l’encadrement des agriculteurs ainsi que la recherche dans le domaine phytosanitaire de la protection sanitaire de cette culture et par l’organisation de journées d’information et de communication sur les mesures et dispositions prises pour la lancement de la campagne agricole 2014-2015 au niveau régional et provincial .

La poursuite de la mise en œuvre du programme régional de l’économie de l’eau d’irrigation dans le cadre du projet de modernisation de l’agriculture irriguée dans le bassin de l’Oum Er Rbia, la première tranche d’une superficie de 10.700 hectares est en cours de reconversion des systèmes d’irrigation existants au système d’irrigation localisée, la poursuite de l’assistance technique dans le domaine de la réalisation de projets d’économie de l’eau d’irrigation dans le cadre du Fond de Développement Agricole (FDA), la mise en œuvre d’un programme ambitieux d’animation et de communication au niveau régional, provincial et local, la mise en œuvre des nouvelles dispositions relatives aux aides de l’Etat dans le cadre du Fond de Développement Agricole sont ces autres mesures importantes prises par la Direction Régional de l’Agriculture Doukkala-Abda et qui représentent un support pour le développement de la filière sucrière dans la région.

Etat d’avancement de la campagne

La campagne betteravière avance dans de meilleures conditions, un climat de satisfaction et de confiance règne chez les agriculteurs de la région suite aux efforts déployés par les différents intervenants dans le secteur pour le bon encadrement des agriculteurs, le respect du planning de semi et pour le respect du programme d’irrigation. Actuellement, la culture de la betterave à sucre est au stade levée à 22 feuilles selon la date de semi. Toutes les opérations de fertilisation, de traitement, d’entretien et d’irrigation de la culture se déroulent selon l’itinéraire technique défini pour cette culture. Un suivi rigoureux est mis en œuvre par le comité technique régional de betterave.

Toutes ces conditions et ces efforts ne peuvent que prévoir une campagne betteravière 2014-201 aussi exceptionnelle que la précédente en matière de rendement et de polarisation au niveau de la région Doukkala-Abda.

 

Related posts

Leave a Comment