Sidi Bennour :El Karia, une cité à l’abandon

sidi bennour110 (2)

Par: Belcadi Abdelkader

La cité d’El Karia, qui ceinture toujours la ville de Sidi Bennour, est aujourd’hui méconnaissable. Elle est aujourd’hui délabrée et défigurée par une urbanisation anarchique et sauvage qui ne respecte aucunement l’intérêt général. Actuellement, ce bidonville qui s’est étendu est marqué par l’absence d’infrastructures et de routes appropriées. Les nids de poule et crevasses en tous genres rendent ces routes tellement impraticables que seuls les ânes tractant des charrettes peuvent s’y frayer un chemin.

Les eaux usées s’écoulent au beau milieu de la chaussée. Les écuries de fortune sont installées au beau milieu de la cité. Les détritus s’y entassent, attirant les mouches et les moustiques, les sociétés de nettoyage ne passant que rarement. Et les rares espaces considérés comme des «vide-ordures» sont constamment surchargés et débordent de déchets durant des semaines.

Quant aux constructions illicites, elles pullulent sans aucun contrôle. Les habitants et commerçants ont également déserté les lieux. Le pain a déserté les boulangeries et les rares produits sont vendus en plein air, exposés au gaz d’échappement et à la poussière. Les habitants sont lassés de cette situation, mais se contentent de supporter leur misérable condition. Certains regrettent néanmoins que leur petite ville ait beaucoup perdu de son charme, de sa propreté, de sa beauté et de son cadre de vie.

Aujourd’hui, seul le mal ronge les citoyens de cette bourgade. Les autorités ont depuis de longues années, délaissé cet endroit. Face à cette situation, on se pose la question : que font les services concernés et surtout ceux de l’INDH ? La mise à niveau de cette cité ne nécessite-t-elle pas une intervention rapide et urgente dans le cadre du programme INDH ?

Quoi qu’il en soit, au vu de cette situation, la responsabilité incombe en premier lieu aux différents services concernés et aux élus qui se sont succédé et qui, par incompétence ou indifférence, ont laissé cette cité dépérir et devenir une sorte de «centre dépotoir». El Karia nécessite une sérieuse mobilisation des pouvoirs publics, des élus et des citoyens.

Programme Ville sans bidonvilles

La province d’El-Jadida avait signé un programme ambitieux avec les partenaires locaux dans le cadre du Programme VSB (Villes sans bidonvilles) pour éradiquer tous les bidonvilles de la région. Sidi Bennour devait entre autres faire raser toutes les constructions anarchiques depuis 2007, notamment celles de :
– Douar Al Abdi, démolition de 194 baraques,
– Douar El Fatmi, démolition de 120 baraques,
– Commune de Bouhmame (El Karia), démolition de 1 925 baraques.

Related posts

Leave a Comment