Rencontre avec Maria Zaki à El-Jadida : « le plus important n’est pas l’action mais l’évolution de son être par l’action

zaki5

Par :Abdellah HANBALI

Dernièrement, une rencontre très intéressante eu lieu avec l’écrivaine Maria Zaki , à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines d’El Jadida. La séance s’est déroulée en trois étapes

Un débat à partir d’une question suggérée par l’auteure : « Comment ne pas perdre de vue que le plus important n’est pas l’action mais l’évolution de son être par l’action ? »Ce qui a suscité une discussion à laquelle ont participé aussi bien les professeurs que les étudiants venus, nombreux, à cette rencontre. Maria Zakia a insisté sur le fait qu’être poète n’était pas seulement écrire des poèmes mais que cela exigeait une manière d’être au monde, de vivre, notamment, en prenant de la distance vis-à-vis des choses pour mieux les comprendre. Elle a mis l’accent sur l’importance de l’individuation de l’intelligence pour lutter contre le mimétisme et la bêtise, ainsi que sur la nécessité de l’ouverture d’esprit et du désenclavement de soi.

Ensuite, les réponses de Maria Zaki aux questions de la salle ont confirmé l’importance du thème du silence et celui de la lumière à ses yeux, et leur fréquence dans ses écrits. D’autre part, son aisance à utiliser la complémentarité intrinsèque des Sciences et des Lettres, n’est pas passée inaperçue car c’est ce qui caractérise son style et lui permet de renouer avec la tradition des auteurs pluridisciplinaires.

Et enfin, la rencontre s’est terminée par une discussion sur la traduction, en partant de son dernier recueil bilingue, intitulé « Le chemin vers l’autre » : « الطريق الى الآخر  »qu’elle a traduit elle-même. L’auteure a rappelé qu’il était difficile de recréer la magie de l’instant fugace de la créativité, et que chaque langue possédait ses caractéristiques et ses propres métaphores. Elle a finalement cité quelques exemples qui figurent dans son recueil pour étayer ses propos.

Le temps s’est écoulé rapidement. La discussion était intéressante et passionnante. Maria Zaki n’a pas eu le temps de revenir sur tous ses ouvrages, alors elle a de nouveau insisté sur l’importance de la lecture, véritable moyen de rencontrer un auteur.

 

 

Related posts

Leave a Comment