violenceS

Par: Khadija Benerhziel

Au lieu que le cartable et le sac à dos d’un élève doivent contenir des livres , des cahiers et des fournitures scolaires pour travailler en classe, ils transportent maintenant, chez certains élèves, différentes drogues, des armes blanches et… tenez-vous bien, des théières remplies de thé. C’est ce que montre une récente vidéo circulant sur la toile , où un élève est en train de se servir de verres de thé avec son camarade et de manger du pain sortis de sa sacoche en plein cours. Cette vidéo ne fait que confirmer une fois de plus la dégradation des valeurs et le manque de respect dû à l’institution qui est censée éduquer les générations. Triste tableau , aussi noir que le tableau où sont écrits les cours, auquel vient s’ajouter différentes scènes de violence opposant des apprenants entre eux, des apprenants à leur enseignants ou l’inverse. Et là, me revient à l’esprit ce que disaient nos parents quand ils disaient à des enfants mal élevés : » c’est tout ce que l’école vous a appris?  » Bien que la plupart d’entre eux fussent analphabètes, nos parents étaient conscients que l’école incarnait aussi bien un endroit d’instruction que d’éducation.

Mais l’école d’aujourd’hui a failli à cette double mission d’inculquer ces notions de valeur, à savoir la citoyenneté et le savoir vivre, et la culture et le savoir être, elle s’est transformée malheureusement en un ring, où des règlements de compte se produisent entre élèves en proie à la détresse sociale et enseignants en complète déliquescence, ou entre élèves.

Ces derniers sont perdus entre les angles du triangle parents/école /rue. Des parents qui sont démissionnaires de leur rôle et ne s’impliquant plus dans le suivi de leur progéniture, une école qui a également failli à son rôle, en n’étant plus le lieu où l’on se respecte les uns les autres aussi bien verticalement qu’horizontalement , et une rue où ils sont livrés à eux-mêmes, perdant tous leurs repères.Ce mal-être se traduit donc par des scènes de violence à l’intérieur de l’enceinte scolaire, entre élèves et à l’encontre de la personne « sacrée  » de l’enseignant , et également contre les biens matériels de l’établissement, scènes qui se multiplient et s’ordinarisent faisant la une des médias et le tour de la toile, et provenant de presque toutes lesVIOLENCESC villes du pays. La gente féminine est aussi atteinte par ce fléau , elle qui devrait normalement être le symbole de la douceur et de la gentillesse, et de nombreux incidents témoignent de ce phénomène de montée de la violence féminine, comme ce qui vient de se passer dans une institution à Sidi Bennour où une élève a sectionné les doigts de sa camarade, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres..

Certes, la violence a toujours existé en milieu scolaire, à l’époque des punitions par la falaka, et les coups de règle sur le bout des doigts, certes, il y’avait des brebis galeuses parmi les apprenants, rares cependant par rapport à ce que l’on voit actuellement, où la balance des valeurs s’est renversée, où l’enseignant qui était vénéré aussi bien par le savoir qu’il dispensait que par le respect qu’il suscitait par son apparence soignée , est devenu la bête noire et l’ennemi juré des élèves. Mais la violence a pris des dimensions tellement alarmantes et inquiétantes qu’il est grand temps de s’atteler à la tâche d’analyser profondément les causes réelles de cette hécatombe d’agressions, et de trouver les solutions qui s’imposent pour sauver le système éducatif qui est la clé de développement de la société..

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/violenceS.jpeg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/violenceS.jpeg?resize=150%2C150adminsDiversPar: Khadija Benerhziel Au lieu que le cartable et le sac à dos d'un élève doivent contenir des livres , des cahiers et des fournitures scolaires pour travailler en classe, ils transportent maintenant, chez certains élèves, différentes drogues, des armes blanches et... tenez-vous bien, des théières remplies de thé. C'est...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires