sables2

  Après 2011, 2014, 2015 et 2016, Rachid El Morabity gagne de nouveau

 Son frère cadet, Mohamed, a remporté la deuxième place

 Avec ce 5e titre, Rachid égale Mohamad Ahansal au palmarès

 4 Marocains figurent dans le top 10 de cette édition

 Depuis la première édition en 1986, le Maroc compte 24 titres

Sans surprise, le Marocain Rachid El Morabity a remporté, vendredi 14 avril, la 32e édition du Marathon des Sables, à l’issue de la cinquième et dernière étape qui a été disputée entre Jbel El Mraier et Merdani (région d’Errachidia) sur une distance de 42,2 km.

Le natif de Zagora a franchi la ligne d’arrivée au bout de 3h 10 min 09 secondes, suivi, 7 secondes plus tard, par son frère cadet, Mohamed, puis par un autre Marocain, Aziz El Akad, arrivé moins de 2 min plus tard.

L’image des deux frères El Morabity tombant dans les bras l’un de l’autre, et le cadet qui ne pouvait contenir son émotion… Le symbole est fort ! Surtout lorsque l’on pense à cette réponse du jeune Mohamed à un journaliste qui voulait savoir le conseil que leur mère avait donné à lui et à son aîné au moment de leur départ pour le Marathon des Sables. « Elle nous a souhaité bonne chance à tous les deux et prié pour qu’on termine la course ensemble, sains et saufs ! », avait-il confié.

Le record de Lahcen Ahansal dans le viseur

Avec ce nouveau sacre, Rachid El Morabity égale le nombre de titres (5) de celui qui l’avait lancé dans le grand bain du Marathon des Sables, Mohamad Ahansal en l’occurrence. « Je suis très content de marcher sur les pas de ce grand champion. Je lui dois beaucoup », déclare-t-il.

Désormais, c’est le record de Lahcen Ahansal (10 titres) qui est dans sa ligne de mire. Mais vu toute la meute de jeunes loups ambitieux qui sont aux aguets, ce ne sera pas une sinécure !

Dans le sillage de son aîné, Mohamed El Morabity s’est classé 2 e au général à l’issue des cinq étapes. Pour une première participation, c’est plus qu’une performance, mais un exploit ! Rachid El Morabity peut donc se rassurer : la relève sera assurée…

Abdelaziz Baghazza et Samir Akhdar sont respectivement 4 e et 6e au général. Avec les deux frères El Morabity, cela fait 4 Marocains dans le top 10 de cette 32e édition.

Pour rappel, depuis la première édition du Marathon des Sables en 1986, le Maroc compte 24 titres, dont deux remportés par une femme, Touda Didi.

Et de deux pour Elisabet Barnes

Chez les femmes, c’est Elisabet Barnes qui remporte cette 32e édition. C’est le deuxième sacre de la Suédoise dans cette épreuve après son titre gagné en 2015.

La Française Nathalie Mauclair (2e ) et la Brésilienne Fernanda Maciel (3e ) complètent le podium féminin. Un podium auquel n’a pu accéder la Marocaine Aziza Raji, qui en est à sa deuxième tentative. Classée 5e l’année dernière, elle a fini 6e cette année. La troisième tentative sera peut-être la bonne. Rendez-vous en 2018 à l’occasion de la 33e édition !

Yassir Lamni : « Je n’aurais jamais imaginé un tel enfer ! »

Yassir Lamni voue une grande passion à tout ce qui a trait aux sports d’endurance (trail, VTT, triathlon…). Et cela fait dix ans que cet employé dans l’industrie pharmaceutique pratique ces disciplines. Mais ce n’est que cette année qu’il a décidé de se frotter au Marathon des Sables pour, selon ses propres mots, « tester [son] potentiel et voir jusqu’où [son] corps pouvait aller ».

Et si le premier jour ne lui a vraiment pas permis de prendre la pleine mesure de ce qui l’attend compte tenu de la relative facilité de la première étape qui était plutôt roulante, les deux parcours qui ont suivi ont été particulièrement éprouvants. Yassir a en effet franchi la ligne d’arrivée de la troisième étape en ahanant comme une bête de somme ployant sous une charge invraisemblable. « Pendant toutes ces années je regardais à la télévision et sur YouTube les images du Marathon des Sables. Je savais que c’était une course difficile, mais, franchement, jamais je n’aurais imaginé un tel enfer ! »

Le natif d’Errachidia n’entend pas pour autant baisser les bras, il a un objectif à atteindre : « Je veux bien terminer la course et figurer parmi les 30 premiers », confiait-il au troisième jour de l’épreuve. Après les quatre premières étapes, Yassir Lamni est encore en lice. Mieux, il est 29e au général avant la dernière étape chronométrée. Il devrait donc pouvoir réussir son pari. Mais avant, il a un mot à l’adresse des futurs participants au Marathon des Sables : « Je conseille à tous ceux qui veulent le faire un jour de se préparer très sérieusement, physiquement et mentalement. Car il y a un fossé énorme entre ce qu’ils voient à la télé ou sur les réseaux sociaux et ce qu’ils vivront réellement. Qu’ils oublient le côté glamour car il n’y en a pas ! »

A bon entendeur…

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/sables2.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/sables2.jpg?resize=150%2C150adminsSport  Après 2011, 2014, 2015 et 2016, Rachid El Morabity gagne de nouveau  Son frère cadet, Mohamed, a remporté la deuxième place  Avec ce 5e titre, Rachid égale Mohamad Ahansal au palmarès  4 Marocains figurent dans le top 10 de cette édition  Depuis la première édition en 1986, le...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires