moghli1                     

Par: Abdelah HANBALI

Chaque jdidi de souche et/ou  de cœur, préoccupé par l’avenir et le devenir de sa ville, doit se faire des appréhensions, quant aux récentes mutations, vécues par  sa cité.

La ville est entrain de s’agrandir n’importe comment et chacun voudrait  avoir des informations concernant les chantiers en arrêt   et sur tous les services de base dont une population peut avoir besoin.

– Sur l’évolution de la Zone industrielle d’Al Jorf, d’Azemmour, ou de Bir Jdid.

–  La place du tourisme, et  du tourisme écologique.

– Les projets économiques, sociaux et les autres projets pilotes destinés à booster la région…

El Jadida où on a des hauts le-cœur, en passant par le centre ville et qu’on voit l’immeuble Cohen prêt à tomber sans que cela n’en inquiète aucun. Faut-il attendre la  chute d’un morceau de balcon sur la tête d’un passant pour réagir ? Et qui en sera le véritable responsable dans ce cas :

– Le  café qui installe ses clients sous ces balcons menaçants?

– Le propriétaire qui ne fait rien et même attend que cela se dégrade encore plus pour raser le tout ?

– Les Pouvoirs publics qui laissent faire sans réagir?…..

El Jadida où chaque saison estivale connait  un flux important de touristes et où l’infrastructure hôtelière se développe, on ne peut que le constater, a des  rues qui ne sont  pas faites pour accueillir autant de véhicules, sans parler des parkings, qui sont presque inexistants.

El Jadida dont le centre ville ressemble à un souk hebdomadaire :Ferrachas, vendeurs ambulants, occupation anarchique des trottoirs, gargotes improvisées… au vu et au su des Mokhaznis,Mokaddams, Khlifas, Caids, Pacha…sans que rien  n’y soit fait.

Certains points noirs dénaturent des quartiers entiers de la ville, comme au début de l’avenue Mohammed V, face à la Bank al- Maghrib  où un bâtiment jamais fini, sert de toilette publique près d’un arrêt  d’autobus !!!

Quelles solutions pourrait-on proposer pour effacer ce genre de taches sur la ville ?

Des rumeurs de plus en plus persistantes parlent d’une société  de service qui travaille autour de la cité portugaise et qui se serait emparé de 2 canons des remparts …si cela se vérifie se serait un scandale. Un de plus !

Sept années après sa nomination, Mouâd Jamiî n’a jamais réussi à résoudre ces équations, peut-on espérer meilleur sort avec la nomination de Mohammed El Guerrouj ?

La question reste posée, à lui de prendre ses précautions de tous ces « msamers al maida » qui l’entourent au sein de cette taverne des renards appelée « Province d’El Jadida » .

Qui vivra verra !!!

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/JDI.PLAGE55.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/JDI.PLAGE55.jpg?resize=150%2C150adminsSociété                        Par: Abdelah HANBALI Chaque jdidi de souche et/ou  de cœur, préoccupé par l’avenir et le devenir de sa ville, doit se faire des appréhensions, quant aux récentes mutations, vécues par  sa cité. La ville est entrain de s’agrandir n’importe comment...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires