hotel-marhaba1

Les premiers plans urbanistiques de la ville d’El Jadida, ex-Mazagan dont le premier datant de 1916, ont prévus également des espaces pour le temps libre et le repos des habitants.

Les mazaganais avaient connu autrefois, le mini golf, l’aménagement de la plage, les parcs spiney, Mohammed V actuellement, Galieni, l’hôtel Marhaba et le cinéma en ville qui portait le même nom, le Haras, l’hippodrome, l’aérodrome…

L’hôtel Marhaba et le cinéma du même nom représentaient en eux-mêmes une institution. La construction de l’hôtel a commencé début des années 40 en pleine époque de la deuxième guerre mondiale. Malgré la pénurie des matériaux de construction du fait du conflit mondial, sa construction a été menée à bon port.

Situé dans le grand parc qui comprend des arbres centenaires et une flore rare en son genre dont beaucoup d’espèces ont complètement disparus, il jouxte la belle plage et baie de la ville, et donne directement sur cette plage suivant un plan d’ensemble conçu par l’architecte Emile Duhon(1911-1983) en association avec  Marius Boyer (1885-1947) dont il a repris le cabinet après la disparition de ce dernier. Tout deux faisaient partie de l’ordre des architectes de Casablanca.

Suite à ses nombreuses réalisations,  Emile Duhon était devenu l’architecte de Feu Mohammed V. D’ailleurs, cet hôtel était l’un des préférés du défunt Roi  où il avait fait de nombreux séjours quant il passait par la ville vers ses lieux de villégiature à Oualidia.

Mis à part toutes les dépendances, l’hôtel comprenait 27 chambres avec vue sur mer d’un côté et sur la piscine et l’ensemble du parc de l’autre. Une vue diagonale donne superbement de loin sur la forteresse portugaise  L’accès jusqu’à la porte d’entrée se faisait en voiture d’une manière solennelle  par une rampe. Ses escaliers front de mer donnaient directement sur la plage au dessus des cabines qui rappellent celles d’un paquebot.

Son architecture était conçue et reprenait des éléments et design des  paquebots

devenus le moyen de transport de masse le plus commode début du siècle dernier après la disparation des voiliers. Ces éléments ont marqué les constructions de l’époque, surtout à Casablanca.

Vu d’en haut, c’est un véritable paquebot sur la terre ferme qui contemple dans un silence absolu l’océan atlantique.

Qu’est-il devenu aujourd’hui ce chef d’œuvre de l’architecture et de l’hôtellerie d’antan?

Il est devenu moins que l’ombre de lui-même, une épine dans les yeux de ceux et celles habitués à ce qu’il était. Tous les supposés projets de sa renaissance seraient-ils mort-nés?  Apparemment oui.

Najib Idrissi

El Jadida Scoop.

 

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/hotel.marhaba1.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/hotel.marhaba1.jpg?resize=150%2C150adminsRadar Sur El JadidaLes premiers plans urbanistiques de la ville d'El Jadida, ex-Mazagan dont le premier datant de 1916, ont prévus également des espaces pour le temps libre et le repos des habitants. Les mazaganais avaient connu autrefois, le mini golf, l'aménagement de la plage, les parcs spiney, Mohammed V actuellement, Galieni, l'hôtel...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires