jdi.souk_.ocupation-169x300(1)
Par: Khadija Benerhziel
Un autre point noir que l’on recense à El jadida et qui enlaidit sa légendaire beauté est le boulevard Zerktouni.
Cette artère, jadis accueillante et paraissant large bien qu’elle ne le soit pas trop en réalité, et qui est considérée comme un important passage reliant le nord et le sud de la ville est devenue la propriété privée des boutiques qui la longent, qui se sont approprié les trottoirs et même la chaussée, en y exposant leurs marchandises à la vente.
Aller à pied là-bas relève du domaine de l’impossible, quant à y rouler en voiture , il vaut mieux ne pas y penser.
Les riverains se trouvent dans l’impossibilité de garer leurs voitures devant chez eux , et se trouvent contraints de stationner loin de chez eux. Il en est de même pour le bus du transport scolaire de leurs enfants qui est obligé de les attendre Avenue Pasteur.
C’est une situation aberrante dans la mesure où on voit les forces auxiliaires parader dans les environs en faisant semblant de ne rien voir et ne font rien pour intervenir en rétablissant l’ordre dans cette importante avenue.
Que faut-il en déduire de cette situation où l’occupation de l’espace public devient un état de fait ( ou de droit) puisque les autorités font la sourde oreille aux doléances des riverains et ne bougent pas le petit doigt pour faire ce qui doit être fait?
http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/jdi.souk-6-300x169.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/jdi.souk-6-300x169.jpg?resize=150%2C150adminsNationalPar: Khadija Benerhziel Un autre point noir que l'on recense à El jadida et qui enlaidit sa légendaire beauté est le boulevard Zerktouni. Cette artère, jadis accueillante et paraissant large bien qu'elle ne le soit pas trop en réalité, et qui est considérée comme un important passage reliant le nord...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires