jdi.marhaba

Par: Khadija Benrhziel

El Jadida est en train d’être saignée à blanc, et assiste muette devant le dépouillement des souvenirs qui constituaient son passé glorieux.

Après l’emmuration des cabines de la plage, qui faisaient d’elle le Deauville marocain, et la fierté des jdidis, voici maintenant qu’on vient de raser l’escalier de l’hôtel Marhaba donnant accès sur la plage .

Plusieurs diront que cet escalier est un risque pour les passants, dans la mesure où il est décrépi et est devenu un refuge des alcooliques, et des drogués, mais il représente beaucoup pour les jdidis, c’est tout un pan  de leur histoire qui disparaît dans le néant.

A voir toutes ces démolitions consécutives, dues à l’ignorance de certains gestionnaires du bien public, l’on se demande quelle sera la prochaine victime à sacrifier sur l’autel de l’inculture ou de l’incompétence?

hotel-marhaba1

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/03/jdi.marhaba-2.png?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/03/jdi.marhaba-2.png?resize=150%2C150adminsLibre OpinionPar: Khadija Benrhziel El Jadida est en train d'être saignée à blanc, et assiste muette devant le dépouillement des souvenirs qui constituaient son passé glorieux. Après l'emmuration des cabines de la plage, qui faisaient d'elle le Deauville marocain, et la fierté des jdidis, voici maintenant qu'on vient de raser l'escalier de...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires