Le thème de cette 12ème édition du Salon du Cheval porte sur la présence du cheval dans les divers écosystèmes du Maroc. Ceci s’inscrit à la fois, dans un programme complet sur les usages de cet animal si noble, mais aussi dans l’intérêt que l’art peut lui accorder et de l’amour dont on l’entoure. L’art équestre est présent partout dans les dédales du Salon.

La Galerie Marsam par exemple, qui expose au sein du Village Art et Culture, a encore fait appel à des artistes de grand talent et qui sont formés de manière classique, à l’instar de Mohamed Abaoubida, de Nourredine Belhaj, de Rita Benjellounou, de Meryem Chraibi, de Abdellah Dibaji…

Cependant, on peut admirer aussi des œuvres créées par des artistes plus singuliers ou plus spontanés dans leurs expressions. Ceux-ci témoignent d’autres formes de sensibilité qu’il faut reconnaître puisqu’elles participent aussi à la formation d’imaginaires collectifs.

Un cas très particulier est celui qui montre le cou d’une femme planté dans le corps d’un cheval !

Certains préfèrent puiser leur inspiration dans la relation qui existe entre cheval et musique. Le cheval a toujours été associé à une certaine idée du rythme et de cadence.

Jadis, lorsque la culture équine était très omniprésente, on nommait, d’après les allures du cheval, des humaines que l’on appelait « marche », « foxtrot »ou « galop ». On ne peut que féliciter les organisateurs du Salon du Cheval d’El Jadida de nous permettre de voir s’esquisser des imaginaires.

 Ils ne peuvent que contribuer à nous faire mieux aimer le cheval, tout en portant de nouveaux regards sur lui.

El Jadida Scoop

https://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/10/20191014_202834-1.jpg?fit=768%2C1024https://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/10/20191014_202834-1.jpg?resize=150%2C150adminsNon classéRégionLe thème de cette 12ème édition du Salon du Cheval porte sur la présence du cheval dans les divers écosystèmes du Maroc. Ceci s’inscrit à la fois, dans un programme complet sur les usages de cet animal si noble, mais aussi dans l’intérêt que l’art peut lui accorder et...Source de L'information Fiable