ROUTE

Certaines chaussées de la ville d’El jadida se sont transformées en gruyère dès les premières précipitations.On a l’impression que ces rues et ces avenues ont été criblées d’obus ou bombardées lors d’une guerre dont l’agresseur a été identifié par la pluie et dont l’expertise est limpide.Cet état lamentable des chaussées montre la fraude derrière laquelle on sent l’odeur des transactions nauséabondes,mais aussi des réceptions les yeux fermés.

Cette ville a toujours été violée et violentée par la démocratie de la fraude,et qui met à sa tête des ROUTE 1promoteurs et des affairistes,connus et soutenus et jamais dérangés.

Les habitants de cette villes sont bien dociles.Ils grognent et fulminent en silence.Cela encourage certains responsables à tricher en silence aussi.Et cela ne date pas d’aujourd’hui.La province d’El jadida, avec toutes ses communes qui semblent laissées à l’abandon,comme une charogne dont les rapaces et les vautours viennent de si loin, attirés par l’odeur pestilentielle de l’impunité.Imaginez que son nom n’a pas droit de cité dans la dénomination de la Région.Comme si cette ville n’existait pas.Et c’est vrai.Et c’est vrai,les pauvres habitants ont l’impression d’avoir toujours été abandonnés.C’est inadmissible.

Par: Abdelkrim El Assad

ROUTE 2

jdi.pluie

jdi.pluie 1

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/03/ROUTE.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/03/ROUTE.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionCertaines chaussées de la ville d'El jadida se sont transformées en gruyère dès les premières précipitations.On a l'impression que ces rues et ces avenues ont été criblées d'obus ou bombardées lors d'une guerre dont l'agresseur a été identifié par la pluie et dont l'expertise est limpide.Cet état lamentable des...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires