Par: Azzeddine Hnyen

Un accident grave est survenu, samedi soir à Sidi Bennour près d’El Jadida, lorsque deux voitures sont entrées en collision. Trois membres d’une même famille et une femme les accompagnant ont trouvé la mort, tandis qu’un nouveau-né a survécu au drame. L’état du chauffeur de l’autre voiture est estimée alarmant.

La route reliant Sidi Bennour à Sidi Smaîl vers El Jadida se révèle, au fil des jours, un tronçon meurtrier et source, ces derniers temps, de plusieurs accidents mortels ayant décimé des familles entières. Samedi soir, cette maudite route, désormais crainte par ses usagers, a été, une nouvelle fois, le théâtre d’un drame de la circulation. Selon des témoins oculaires, deux voitures sont entrées en collision à cause d’un mauvais dépassement. L’accident a provoqué un drame familial puisque trois membres d’une même famille de Chefchaouen (les parents et un enfant de quatre ans) ont péri tous, sur le coup, suite à ce choc terrible.   Une autre femme accompagnant cette famille connaîtra le même sort  à l’hôpital régional d’El Jadida. Seul un nouveau-né, à sa première semaine, s’en est sorti, miraculeusement sain et sauf. Le chauffeur de l’autre voiture a été transporté d’urgence, lui aussi, à El Jadida pour blessures jugées très sérieuses. Le bébé, miraculeusement rescapé, est, à l’instant, sous surveillance au service de pédiatrie.

Bien sûr, comme à l’accoutumée, les autorités provinciales se sont rendues illico sur les lieux pour s’enquérir, dit- on, sur les causes ayant occasionné cet accident mortel (sic). Ces messieurs- responsables sont- ils des ignorants ou aveugles à ce point pour incriminer directement l’état déplorable de la route ? Les services du ministère de l’Equipement, de leur côté, donnent l’impression de n’être nullement concernés ! Un budget énorme est dépensé dans la réfection d’axes routiers dans les Doukkala très peu fréquentés alors que d’autres devant jouir d’une attention particulière, pour leur trafic dense, sont complètement ignorés. On ne peut que prendre, comme exemple, les routes héritées du protectorat qui se détériorent, d’une manière très inquiétante, sans que ces messieurs ne songent à les réhabiliter pour leur grande importance de communication. Même les travaux opérés dans des lieux secondaires sont des trompe- l’œil alors que des enveloppes budgétaires colossales leur sont allouées !?

Cette ruée des officiels à la suite d’une catastrophe humaine n’est, en fait, qu’une mise en scène fort trompeuse pour prouver « qu’on veille au grain et qu’on s’acquitte convenablement de son devoir ». Est- ce après qu’un mal est consumé  qu’on bouge pour faire acte de présence pour montrer qu’on est là ? A quoi servirait cette présence après un drame ? Ces messieurs, s’ils sont vraiment honnêtes comme ils veulent prétendre, doivent trouver toutes les solutions pour éviter ces drames terribles. Cette route, ces derniers temps, a emporté plusieurs vies humaines dont des familles entières. Les responsables assistent amorphes et impuissants à cette hécatombe. Comme si la vie des autres compte peu. Il est temps que ces messieurs bougent leurs fesses pour éviter d’autres drames similaires. Ne dit- on « vaut mieux prévenir que guérir » ?

A bon entendeur, salut !

Azzedine Hnyen

 

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/01/acc1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/01/acc1-150x150.jpgadminsSociétéPar: Azzeddine Hnyen Un accident grave est survenu, samedi soir à Sidi Bennour près d’El Jadida, lorsque deux voitures sont entrées en collision. Trois membres d’une même famille et une femme les accompagnant ont trouvé la mort, tandis qu’un nouveau-né a survécu au drame. L’état du chauffeur de l’autre voiture...Source de L'information Fiable