Présentation des Cahiers d’El à l’occasion du lancement du 1er n° des cahiers de Salé

Correspondance particulière

Réalisé par une pléiade d’écrivains et d’intellectuels de divers horizons, le premier numéro des Cahiers de Salé intitulé “Les cahiers de Salé, pour une mémoire collective”, a été présenté dans la ville éponyme, le jeudi 27 janvier 2022 ; ce travail ayant pour objectif de mettre en évidence bien des facettes du patrimoine matériel et immatériel de cette ville millénaire.

En tant qu’auteur-éditeur des « Cahiers d’El Jadida », l’écrivain Mustapha Jmahri, a été invité à cette cérémonie pour évoquer son expérience éditoriale d’une trentaine d’années. Présenté à l’assistance par le docteur Jamal Hossaini- Hilali coordonateur du projet, il a d’abord remercié la Fondation Salé pour la culture et les arts, pour son invitation et pour l’hommage qui lui fut ainsi rendu, en prenant son expérience comme modèle. Dans un deuxième temps, l’intervenant a donné un aperçu succinct de son parcours, conduisant à la réalisation de son projet de recherche, en mettant en exergue l’importance de l’histoire locale dans l’approfondissement de l’histoire nationale, avec ses retombées espérées sur les échanges et, en particulier, le tourisme culturel.

La séance fut clôturée par le professeur Mohammed Lotfi Lamrini, président de la Fondation Salé pour la culture et les arts, qui résuma l’activité de la Fondation ainsi que les projets culturels et d’édition qu’elle comptait entreprendre.

Cette cérémonie organisée dans le respect des restrictions sanitaires liées au covid, a été suivie par une assistance comprenant des gens des lettres et des arts dont Moulay Smail Alaoui, ancien ministre, Mohammed Amine Sbihi, ancien ministre, l’universitaire Najat Lamrini, le poète Mourad Kadiri, le dramaturge Abdelmjid Fennich et l’écrivain Ahmed Zniber.

Related posts

Leave a Comment