Pray for Paris et oubliez Bamako : Hypocrisie, quand tu nous tiens !

Par : Rachid HAMRARRAS

Vendredi 20 novembre 2015, 28 personnes ont péri dans l’attentat de l’hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali, suivi d’une longue prise d’otages.

paris

Les médias « classiques » en ont parlé, presque comme un fait divers, et les médias sociaux l’ont relayé, mais, il semble que le drapeau du Mali soit inexistant sur Google Images, et que le produit « Mali » n’intéresse pas grand monde !

Nombreux sont ceux qui avaient voilé leurs profils Facebook du drapeau français, en signe de solidarité avec les victimes des attentats de Paris.

Ils avaient certainement raison de le faire, mais de grâce, qu’ils ne prétendent pas l’avoir fait au nom d’une « humanité menacée » !

Nous n’avons pas vu les mêmes profils Facebook drapés des couleurs de la Turquie, du Liban, de la Palestine, de la Syrie, ou encore, celles du Mali, pourtant, tous meurtris par le même terrorisme.

Pray for Paris, don’t pray for Bamako!

paris1

Le sang des victimes innocentes n’avait pas encore séché à Paris, que le logo « Pray for Paris » était déjà sorti, et en anglais s’il vous plait !

Il ne fallait pas plus de 24 heures pour que le « Pray for Paris » soit imprimé sur toutes sortes de produits promotionnels. : T-shirts, sacs, robes, bonnets, casquettes, etc. Le comble, c’est la boutique en ligne « www.prayforparis.com » qui utilise des ados pour faire la promotion de son business !

paris2

En soi, ce ne sont pas les « p’tits futés », qui flairent les bonnes affaires, qui dérangent le plus ; combien même ils feraient du business sur le dos des 129 victimes innocentes. Mais ce sont ceux qui tombent dans le panneau du marketing de l’exclusion de l’autre, et pour lesquels l’humanité est à géographie variable, qui sont à blâmer. Ce sont ceux qui trouvent révoltants des attentats à Paris, mais restent insensibles aux attentats sanglants de Bamako, d’Ankara ou de Beyrouth.

Le plus révoltant encore, c’est ce négoce de l’exclusion et de la peur qui conduit le monde droit vers le point de non-retour. Et nous, inconscients, nous jouons le jeu de la prétendue guerre des civilisations.

Au rythme où vont les événements, il y aura bien une guerre dévastatrice, mais celle-ci ne se fera pas entre les civilisations. Elle opposera « les humains », chacun se revendiquant, bêtement, d’une race, d’une religion ou d’une culture.

Dans cette guerre, chacun se revendiquera d’un occident ou d’un orient, concoctés dans les studios hollywoodiens ou sur les plateaux des télévisions multinationales, et imprimés dans l’inconscient, y compris des « intellectuels ».

Pray for humanity !

Related posts

Leave a Comment