Pourquoi les marocaines sont-elles détestées par le monde arabe ?

 

Par :Narjisse Aliane

 Elle est musulmane et arabe (enfin c’est plus compliqué que ça, mais eux ne comprennent pas la richesse de notre pays), elle est la première femme Pilote du monde arabe, la première à gagner des médaille d’Or aux jeux olympiques, la première à la NASA, et la première à aller au pôle Sud.

La Marocaine est un homme et demi … voire plus. Elle a peut être réalisé plus que les hommes de ces pays qui disent nous haïr mais n’hésitent pas à préférer prendre les marocaines pour épouses plutôt que leurs femmes soit disant irréprochables du point de vue moral.

Cela ne devrait pas nous étonner que des personnes issues de sociétés conservatrices prennent la marocaine comme ennemie n°1. Elle n’as pas besoin d’homme pour exister. Le fait même qu’elle existe dérange.

f1

Pourquoi les marocaines sont-elle détestée par le monde arabe ?

Les raisons pour lesquelles nos sœurs du monde arabe ne nous aiment pas !

1/Notre Beauté : Oui on a beau être des moustachates pour certains de nos concitoyens, on demeure plus belles qu’elles, ou du moins c’est ce qu’elle donnent l’impression de penser. Elles se font coiffer et maquiller majoritairement par des marocaines. Nos tenues traditionnelles sont aujourd’hui des références en matière du chic et du luxe. Et nos recettes beauté naturelles inventées par nos grand-mères n’ont d’égal nulle part !

f2

  2/ Notre Cuisine :  On parle quand même des femmes à l’origine de l’une des plus grandes gastronomies du monde ! Un mélange de saveurs arabes, berbères et juives … sûrement aussi des influences africaines et européennes ….  N’oubliez pas qu’on est le premier client de thé vert chinois … makhelina walo….

f3

  3/Notre Liberté: Jalousées par toutes les saoudiennes qui se battent encore pour pouvoir conduire une voiture, hna y a sidi les train, les avions , … même l’âne makhelinahch. Une Saoudienne à Marrakech risquerait de faire un infarctus à la vue d’autant de femmes en moto. Moroccan Women are badasses.

f4

4/Notre intélligence : On est ni « nakissate dine, ni âkl » … surtout pas « âklalane » ! Tiens d’ailleurs aux épreuves de baccalauréat 2014 on a eu droit à un taux de réussite de 43,06 % pour les filles contre 36,25 % pour les garçons !

f5

 5/Notre « Shour » : … kou kanou kikhafou men shour koune ferouna 3lihom. Tu oses insulter une marocaine ? Ma boule de cristale me dit qu’il te faudra sacrifier trois 3taress et une djaja beldya pour éviter le couroux des méchantes sorcières de Sidi Abdrehmane. Vite vite, sinon je sors ma baguette magique et là ça risque de mal finir.

Koune kane 3andna chi s7our koune s7erna bach ikoune 3andna Petrole ! Oh wait , schiste bitumineux ….

f6

6/ Communication Skills:

Iwa oui on est parfaites ! Belles, instruites, cultivées, et de vrais cordons bleus,… On comprend (et parfois parle) tous les dialectes arabes, et plusieurs langues étrangères. Ouvertes à l’orient et à l’occident, notre richesse est telle qu’on est ni arabes, ni européenes … on est Marocaines !

f7

 7/ Notre histoire: Ne connaissant pas notre histoire, ils ne savent pas la place qu’occupait la femme marocaine dans la société marocaine. La marocaine est une guerrière. Elle a combattu les colons français et espagnols, son enfant attaché au dos et le cadavre de son mari à ses cotés. Elle était tellement féroce, qu’on en a faite l’un des démons les plus craints de notre mythologie : Qandicha.

Libre, responsable et indépendante, la marocaine est un symbole de la musulmane émancipée. Il est donc normal qu’elle soit placée dans l’inconscient de l’homme arabe comme une menace à un système patriarcal conservateur millénaire. Elle est l’expression de la modernité arabe, l’expression du changement actuel et vécu mais que tous refusent d’accepter. La marocaine, c’est le futur de la femme arabe.

Certains jugeront cet article comme subjectif, empreint de nationalisme ou carrément mécréant et scélérat. Bon à vous de le juger comme vous l’entendez, il n’est que l’expression d’une opinion.

Related posts

Leave a Comment