Pourquoi les anciens joueurs du DHJ ne font-ils pas de grandes carrières entraîneurs?

S’il y a un fait qui attire le plus notre attention, ces temps-ci, c’est le nombre impressionnant d’anciens et grands joueurs du DHJ qui travaillent depuis des décennies à l’école du club pour un  salaire de misère, alors que certains avaient, et d’autres ont toujours les cartes nécessaires en main, pour faire de grandes carrières, dans le royaume et même au-delà!!!

Pourquoi les Baba, Rohessalam, Zidane, K’haili, Boukri…et tant d’autres, se suffisent-ils de ce petit boulot, sans jamais tenter d’obtenir une licence D, puis C, et delà essayer d’obtenir le B, pour terminer avec la licence A ?

Qu’ont les Haddaoui, Bouderbala, Zaki, Abboub, Fethi Jamal…de plus que Cherif, Baba, Amanallah, Rohessalam, Krimou, Chicha, Hassani, Ait Jork, Riahi… ?

Pourquoi, parmi tous ces « jeunes footballeurs » des générations montantes, on ne trouve aucun détenteur d’une licence A ?

A part Belarabi, Amanallah et Fadli qui ont une licence B, c’est le vide total et absolu.

Et même ces trois là, on dirait qu’ils sont incapables de s’éloigner d’El-Jadida ou du giron d’un protecteur (cas Bencheikha-Belarabi) pour  se frayer leurs propres chemins et leurs propres carrières   dans les stades des quatre coins du royaume…

A quoi est-ce du ce retard ?

A un manque de cran ?

De confiance en soi et en ses potentialités ?

De niveau d’études ?…

Après tout, si un Bencheikha vient se faire 24 millions de centimes/mois à El-Jadida, pour en fin de compte l’accompagner en 2ème division,  c’est que les Cherif, Amanallah et tant d’autres grands  joueurs de ce bled, leur ont laissés le chemin libre

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment