POÉSIE ENTRECROISÉE : « Un tout autre versant » de Maria Zaki et Jacques Herman

Par : A H

En ce mois de mars 2016, Maria Zaki et Jacques Herman viennent de publier « Un tout autre versant » leur troisième recueil commun, chez L’Harmattan à Paris.

Les deux poètes nous proposent un genre de poésie novateur dont on ne connaît pas d’équivalent dans la poésie contemporaine.

Après avoir publié, chacun de son côté, de nombreux recueils de poésie, ils ont été interpellés par la proximité de leur perception poétique et de leur mode d’écriture. C’est ainsi que naquit l’idée de l’écriture à deux. Il y a là une histoire de créativité autour de la complémentarité initiale qui est en même temps une altérité : une femme, un homme, une scientifique, un littéraire, une Marocaine, un Belge… puis une histoire de maturité qui s’appuie sur la possibilité d’une alliance sans trouble d’identité et sans problème d’égotisme. L’enjeu est à la fois double sur le plan de la formule et de la formulation, et confirmé sur le plan de l’inspiration et de la versification.

zaki13

Chacun d’eux écrit un poème court qu’il fait parvenir à l’autre qui le complète et les poèmes ainsi écrits à deux voix, retournent à leur expéditeur pour une mise au point finale. Et comme le souligne le poète suisse Jacques Tornay dans la préface : « L’un des deux donne le ton – le chant du départ en quelque sorte -, l’autre y répond dans le droit fil ou en creusant un certain écart, une distance de liberté, un nouveau sillon qui relancera le propos dans une direction inattendue. »

Pour ce genre tout nouveau d’écriture poétique, ils se sont proposé d’attribuer à l’un d’eux (Maria Zaki) la typographie romaine et à l’autre (Jacques Herman) l’italique, afin de permettre au lecteur de découvrir la participation de chacun d’eux.

Loin de la poésie traditionnelle forclose, leurs ouvrages s’inscrivent dans une créativité subjective qui révèle un style à part entière qu’ils nomment POÉSIE ENTRECROISÉE.

Cette originalité n’a d’ailleurs pas manqué de marquer les esprits, car leur premier recueil commun « Et un ciel dans un pétale de rose » a obtenu le prix des Écrivains Valaisans 2013 en Suisse et leur deuxième « Risées de sable » a été honoré du prix de Poésie de l’Ambassade d’Égypte 2015, dans le cadre de la diversité culturelle sous le patronage de l’UNESCO.

Maria Zaki Poétesse et écrivaine marocaine d’expression française.

Découverte par l’écrivain marocain Abdelkébir Khatibi en 1992, elle publie ses premiers poèmes, auprès de lui, dans la revue Poésie 94 de Pierre Seghers en 1994. Docteur d’État es- Sciences, après avoir enseigné à l’Université Chouaïb Doukali à El Jadida, elle s’installe en France où elle réside depuis 2002. Elle a une dizaine de recueils de poésie à son actif ainsi que des romans, des nouvelles et pièces de théâtre. Ses sujets de prédilection sont : le statut de la femme dans le monde arabe, le silence, l’altérité, l’aimance et l’amour. Elle est membre de P.E.N. Club International et de son Women Writers Committee, de l’Association Vaudoise des Écrivains et de la Société des Écrivains des Nations Unies à Genève.

Jacques Herman est un artiste peintre, historien, poète et enseignant
belgo-suisse. Il a publié des manuels scolaires et des livres d’histoire, ainsi que de nombreux recueils de poèmes. Ancien président de l’Association vaudoise des écrivains et ancien trésorier du Centre suisse romand du P.E.N. Club, Jacques Herman est également Vice-président de l’Académie Rhodanienne des Lettres, de l’Association valaisanne des écrivains, et de la Société des écrivains des Notions Unies à Genève.

 

 

 

Related posts

Leave a Comment