La mer n’était pas vraiment  houleuse. Mais lorsque la marée basse a débuté, on a remarqué que le  courant était  plus fort que d’habitude, et qu’il a failli surprendre plus d’un.

Ils faut dire que certains estivants dont la nage était plus au moins approximative, et qui se sont aventurés  là où ils n’avaient plus pied, ont eu, par la suite, toutes les peines du monde, pour  s’en sortir par leurs propres moyens.

Mais ce qui nous a le plus étonnés lors de cet après midi, très mouvementé en terme de sauvetages, c’est qu’à chaque fois que les maîtres nageurs ont du intervenir, ils n’avaient, en tout et pour tout, en terme de matériel de sauvetage, qu’une  frite attachée à une corde, qu’on s’appliquait à bien lancer au noyé.

Quelle honte!  

Comment est ce possible, que les responsables de la plus riche commune du pays et de l’une des stations balnéaires les plus prisées du royaume, l’on puisse se contenter d’une simple frite… pour sauver des vies ?

Pourquoi pas un jet-ski ou un zodiac ?

Doit-on comprendre que les prix  sont hors de portée, ou ne s’agit-il là que d’une simple négligence?

Aujourd’hui et Dieu merci, on n’avait à déplorer aucun mort.  La totalité  des baigneurs savait nager, mais était tout simplement fatiguée et peinait à s’en sortir par ses propres moyens.

Mais que serait-t-il advenu, si les maîtres-nageurs avaient affaire à des noyés qui ne maîtrisaient pas la nage et qu’il fallait sauver d’abord, puis nager avec et à contre-courant, une distance de 20 ou 30 mètres ?

Si on doit remercier ces jeunes maîtres-nageurs pour leur bravoure et aussi pour les combats acharnés qu’ils livrent à chaque sauvetage, bien que qu’ils ne disposent que de moyens de bord , l’on ne doit nullement oublier le rôle prépondérant qui a été joué par les surfeurs présent  ce jour là, dans le coin. Sans eux, on ne saura jamais ce qui aurait pu arriver à tous ces nageurs en difficulté. Car à chaque fois, ils étaient les premiers sur le ou les nageurs « piégés » et leurs planches ont permis à ces derniers de s’y accrocher pour se reposer et reprendre du souffle et des forces, en attendant… l’arrivée des maîtres-nageurs…munis de leur fameuse frite.

Nous en profitons pour rappeler aux autorités locales, que contrairement aux décennies précédentes, on note actuellement que ni la plage d’El-Jadida, ni aucune plage des environs, ne possède de jet-ski, de zodiac ou tout autre matériel à même de faciliter les sauvetages et le travail des maîtres-nageurs.

A bon entendeur…

El Jadida Scoop

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/08/noyades.pnghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/08/noyades-150x150.pngadminsLibre OpinionLa mer n’était pas vraiment  houleuse. Mais lorsque la marée basse a débuté, on a remarqué que le  courant était  plus fort que d’habitude, et qu'il a failli surprendre plus d’un. Ils faut dire que certains estivants dont la nage était plus au moins approximative, et qui se sont...Source de L'information Fiable